02/07/2019 09:11
La rencontre historique dimanche 30 juin entre le président américain Donald Trump et le dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Jong Un, dans le village frontalier de Panmunjom a été qualifiée lundi 1er juillet par les médias d'État de la RPDC de nouvelle percée vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne.
>>Trump écrit l'histoire avec quelques pas en RPDC
>>Donald Trump entre à pied en RPDC avec Kim Jong Un
>>Les États-Unis prêts à discuter avec la RPDC de l'accord de Singapour

Le président américain Donald Trump (gauche) et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un le 30 juin dans la zone démilitarisée entre les deux Corées.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Les deux dirigeants ont accepté de rester en contact étroit et de relancer un dialogue productif destiné à effectuer une nouvelle percée vers cet objectif, a ainsi noté l'agence officielle KCNA. Ce sont les bonnes relations personnelles entre les deux hommes qui ont rendu possible cette rencontre spectaculaire organisée du jour au lendemain, soulignant que ces bonnes relations "continueront de produire de bons résultats et d'agir comme une force mystérieuse pour surmonter à l'avenir de multiples difficultés", a commenté M. Kim, selon KCNA.

Après sa poignée de main avec Kim Jong Un, Donald Trump a franchi la ligne de démarcation, devenant le premier président américain en exercice à poser le pied en RPDC depuis la fin de la Guerre de Corée (1950-1953). Selon KCNA, MM. Kim et Trump ont discuté lors de leur rencontre en zone démilitarisée des moyens d'apaiser les tensions dans la péninsule et de mettre fin à la brouille dans leurs relations. Ils ont aussi parlé de questions d'intérêt commun.

Pour l'agence officielle, leurs décisions audacieuses et courageuses qui ont conduit à la tenue de cette rencontre ont créé une confiance sans précédent entre les deux pays. Il s'agissait de la troisième rencontre pour les deux dirigeants. La première avait eu lieu à Singapour en juin 2018, se soldant par un accord sur l'établissement de nouvelles relations et l'objectif d'établir une paix et une sécurité durables dans la péninsule. Leur seconde rencontre, en février dernier à Hanoï au Vietnam, avait en revanche pris fin sans accord en raison de divergences sur la levée des sanctions et sur le processus de dénucléarisation.

Xinhua/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Le Centre du Vietnam parmi les 10 destinations d'Asie-Pacifique pour 2019 Lonely Planet, le plus grand éditeur de guides de voyage au monde, a classé le Centre du Vietnam parmi les principales destinations de cette année dans la région Asie-Pacifique.