01/09/2019 15:46
Des centaines de manifestants tentaient dimanche 31 août de bloquer les accès de l'aéroport de Hong Kong (Chine), au lendemain d'une nouvelle journée de contestation, parmi les plus violentes depuis le début du mouvement.
>>La Chine exhorte les États-Unis à "tenir leur parole" sur Hong Kong
>>Les manifestants à nouveau dans la rue
>>La Chine répond aux remarques américaines sur la question de Hong Kong

Des manifestants masqués occupent une barricade sur une grande artère de Hong Kong (Chine). Photo: AFP/VNA/CVN

Les opérateurs de l'"Airport Express", le train à grande vitesse reliant le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde et le centre, ont annoncé en début la suspension du service, sans donner de justification.

Des manifestants vêtus de noir, portant des masques et se cachant derrière des parapluies pour échapper à la surveillance des caméras, ont de leur côté érigé des barricades au terminal d'autobus de l'aéroport. D'autres tentaient une opération escargot sur l'autoroute menant aux terminaux aériens situés sur l'île de Lantau (nord-ouest).

Aucune perturbation des vols n'était dans l'immédiat signalée, mais des policiers anti-émeute ont été déployés dans l'aéroport. Hong Kong vit depuis trois mois sa plus grave crise politique, avec des actions quasi-quotidiennes.

Samedi 31 août a été le théâtre de certains des affrontements les plus violents. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues malgré l'interdiction de manifester. Et en fin d'après-midi, la violence s'est propagée dans de nombreux quartiers, jusque tard dans la nuit.

Les manifestants n'ont en théorie plus le droit de protester à l'aéroport, en vertu d'un arrêté qui avait été pris le mois dernier après que des rassemblements dans ses terminaux eurent dégénéré et affecté des centaines de vols.

Cocktails Molotov, barricade en feu et lacrymogènes... Le coeur de Hong Kong a encore plongé dans le chaos. Des contestataires ont notamment incendié une énorme barricade dans le quartier de Wanchai (centre), à une centaine de mètres du QG de la police.

Les flammes ont brûlé pendant plus d'une heure, et l'asphalte de cette artère qui traverse le quartier d'est en ouest présentait encore dimanche matin les stigmates de l'incendie, alors que des employés s'efforçaient d'effacer les tags constellant les murs. Des scènes chaotiques se sont poursuivies dans toute la ville toute la soirée.


AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.