21/04/2017 07:14
Truong Van Hào et Van Dinh Tiên, agriculteurs de profession, ont chacun ouvert dans la province de Thua Thiên-Huê (Centre) leur bibliothèque. Avec un accès entièrement gratuit, ils n’ont qu’une idée en tête : généraliser la lecture dans toute la région.
>> Culture de la lecture : après les paroles, les actes
>>De l’accès à la lecture pour nourrir l’intellect
>>La première Journée d’échange de livres à Hanoï
>>Un Vietnamien récompensé pour son projet d’alphabétisation

Chaque jour vers 17h00, la maison de Truong Van Hào, paysan de son état, sise dans la commune de Quang Phu, district de Quang Diên (province de Thua Thiên-Huê, Centre), s’anime avec le va-et-vient des gens. Depuis trois ans, cette petite bicoque - dont le salon a été réaménagé en mini-bibliothèque - est devenue une adresse que côtoient les paysans du coin une fois les travaux champêtres terminés. Les enfants aussi y viennent nombreux après l’école.

Chacun contribue à sa manière

Cette mini-bibliothèque est riche de 150 titres. Une collection constituée grâce à des dons d’amis et aux achats du propriétaire lui-même dans des librairies ou des foires aux livres d’occasion, l’homme ne s’appelant pas Crésus... Aujourd’hui âgé de 71 ans, il prend grand soin de ses étagères ainsi que de la décoration murale. Les publications, dont bon nombre de BD, de romans et d’ouvrages traitant de l’agriculture, sont classées par thèmes et par genres pour faciliter la recherche.

Le paysan Truong Van Hào et de jeunes lecteurs qui viennent chez lui après l’école. Photo : TT/CVN

«Voir mes amis, mes voisins et, notamment, les enfants venir bouquiner ici fait mon bonheur au quotidien. J’espère que mes livres aideront les écoliers à progresser dans leurs études ou tout au moins à se détendre après la classe», confie le septuagénaire.  

Assis au milieu de la salle, Truong Tu, un collégien de 14 ans, annonce qu’il a dévoré en trois jours, après l’école, tous les tomes sur l’histoire de la dynastie des Nguyên (1802-1945). Le garçon est ravi : «Ma famille est pauvre. Mes parents n’ont pas d’argent pour m’acheter les livres, exception faite des manuels scolaires. Depuis que M. Hào a ouvert cette mini-bibliothèque, je m’y rends chaque jour après l’école. Ce que je préfère ? Les livres sur l’histoire des dynasties royales vietnamiennes et, bien sûr, les BD».

Une initiative saluée par les autorités locales et les parents. «À la nouvelle de l’ouverture de cette mini-bibliothèque, la Poste et l’Association d’encouragement aux études de la commune de Quang Phu ont réalisé une collecte de livres pour aider M. Hào à enrichir progressivement son trésor», informe Lê Quang Thinh, un responsable de la commune. 

Van Dinh Tiên, le «roi du livre»

Dans le district de Quang Diên, Truong Van Hào n’est pas le seul à avoir fondé une bibliothèque privée bien pourvue. Van Dinh Tiên, 63 ans et lui aussi agriculteur, vit dans la commune de Quang Vinh. Il est surnommé par les locaux le «roi du livre». Cet homme, passionné de lecture depuis l’enfance, collecte des manuscrits depuis dix ans. Aujourd’hui, sa bibliothèque, destinée avant tout à aider les agriculteurs à apprendre de nouvelles techniques, compte des milliers de titres.

M. Tiên raconte qu’en 2007, alors vice-président de la coopérative agricole de son village, il a surpris les villageois en installant au milieu de la salle de repos de la coopérative une étagère pleine à craquer en libre accès. «On m’a dit que j’étais fou, arguant le fait que le village est très pauvre et que personne ne s’intéresse à la lecture. Mais au fur et à mesure, j’ai réussi à persuader les gens à lire durant leurs heures de repos», se souvient-il.

Le trésor du «roi du livre» Van Dinh Tiên s’élève à des milliers de titres.
Photo : TT/CVN

Personne à l’écoute, M. Tiên  privilégie les ouvrages traitant de l’agriculture et la littérature de jeunesse. «Les méthodes de culture, l’application des progrès techniques et scientifiques dans l’agriculture sont indispensables pour les paysans. Et ma bibliothèque leur fournit tout cela. C’est pourquoi ils viennent chez moi une fois leur journée terminée», explique-t-il.

Tous les trois mois, cet homme se rend à vélo à Huê pour acheter de nouveaux titres dans les librairies ou les foires aux livres d’occasion. Non content de gérer sa propre bibliothèque, M. Tiên a décidé d’approvisionner une famille dans la commune voisine qui souhaite aussi ouvrir une mini-bibliothèque privée.

Le dernier mot revient à Nguyên Quy, vice-président de l’Association d’encouragement aux études du district de Quang Diên : «Les deux bibliothèques de MM. Hào et Tiên sont très significatives dans la propagation de la culture de la lecture, notamment dans la vulgarisation des nouvelles connaissances au service de la production agricole. Leurs efforts sont extraordinaires et sont considérés comme tels».              

Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.