08/01/2021 14:12
Les localités de Hanoï doivent renforcer la surveillance des entrants de l'étranger et remédier aux lacunes dans la gestion des centres de quarantaine, dans le but de contenir à tout prix les transmissions communautaires de l’épidémie de COVID-19. C’est ce qu’a déclaré le vice-président du Comité populaire de Hanoï, Chu Xuân Dung, lors d'une réunion virtuelle du Comité de pilotage de prévention et de contrôle du COVID-19 de la ville qui s'est tenue jeudi 7 janvier.
>>Coronavirus : quatre cas importés confirmés jeudi
>>Suspension des vols en provenance des pays touchés par la nouvelle variante du virus
>>Le PM demande de contrôler étroitement les immigrants

Des soldats montent la garde dans une zone frontalière à Lào Cai (Nord).
Photo : Hông Ninh/VNA/CVN

Hanoï a jusqu'à présent enregistré un total de 198 cas de COVID-19, dont 77 cas signalés depuis le 25 juillet, et zéro décès, selon le directeur adjoint du Service municipal de la santé, Hoàng Duc Hanh. La capitale a passé 143 jours consécutifs sans transmission locale, a-t-il ajouté.

Huit nouveaux cas confirmés la semaine dernière concernent toutes des personnes de retour de l'étranger qui avaient été mises en quarantaine à leur arrivée. Les patients sont actuellement traités à l'Hôpital national des maladies tropicales.

Les agences compétentes ont été invitées à revoir les procédures liées à la quarantaine concentrée, car tous les citoyens revenant de l'étranger doivent être mis en quarantaine pendant deux semaines et être testés négatifs au COVID-19 deux fois avant de quitter les centres de quarantaine.

La province de Dông Thap dans le delta du Mékong continue également à resserrer la gestion de la frontière pour empêcher les entrées illégales.

Lors d'une séance de travail avec les autorités provinciales, le 7 janvier, le Commandement de la garde-frontière de la province a annoncé qu'entre mars 2020 et le 6 janvier 2021, plus de 1.100 personnes ont été envoyées dans des centres de quarantaine concentrés de la province, dont 373 entrants illégaux. Les agences compétentes ont également engagé les poursuites judiciaires de quatre affaires.

Le Commandement de la garde-frontière de la province de Dông Thap a collaboré avec les autorités cambodgiennes pour prendre des mesures nécessaires visant à contenir la propagation de la pandémie et lutter contre les criminalités.

Les autorités provinciaux ont demandé aux gardes-frontières de maintenir un personnel suffisant aux postes-frontières et de renforcer les patrouilles aux sentiers et aux passages frontaliers ainsi que de partager d'informations avec la partie cambodgienne.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre