06/07/2021 18:47
La quatrième vague de COVID-19 au Vietnam a connu une évolution sans précédent, conduisant à un nombre d'infections dépassant les 20.000 le 5 juillet
>>Plus de 8.000 milliards de dôngs pour le Fonds de vaccins contre le COVID-19
>>COVID-19 : le total s’établit désormais à 21.312 cas confirmés

Le nombre total de cas a dépassé les 10.000 le 12 juin. Il a doublé en moins d'un mois, s'élevant à 21.312 le matin du 6 juillet, dont plus de 17.000 enregistrés lors de la quatrième vague. Le ministre de la Santé Nguyên Thanh Long a déclaré que la pandémie restait complexe dans le monde entier et qu'il était peu probable que les pays la maîtrisent en 2021, car de nouveaux variants plus transmissibles pourraient apparaître. Les risques de résurgence du coronavirus sont apparents, même dans les pays à forte couverture vaccinale, a-t-il déclaré, ajoutant que la pandémie au Vietnam était essentiellement sous contrôle.
 
Désinfection d’une rue dans la province de Phu Yên (Centre).
Photo : VNA/CVN

Il a noté que la situation épidémique se développe rapidement et de manière compliquée à Hô Chi Minh-Ville et dans certaines provinces voisines qui devraient enregistrer plus d'infections ces prochains mois car le coronavirus est présent dans de nombreux endroits tels que  usines, parcs industriels et marchés depuis longtemps. Les localités mettent tout en œuvre pour freiner la propagation. Cependant, la mise en œuvre de quelques mesures préventives se heurte à certaines difficultés, a souligné le ministre Nguyen Thanh Long.

Le rythme des nouvelles infections s'est emballé. Hô Chi Minh-Ville a dépassé le cap des 4.000 en 15 jours, du 16 au 30 juin, contre 1.000 enregistrés un mois auparavant. Compte tenu des menaces posées par le variant Delta hautement transmissible trouvé pour la première fois en Inde, le ministère de la Santé a estimé que le nombre d’infection dans la mégapole du Sud était susceptible d'augmenter fortement. Le vice-ministre de la Santé Nguyên Truong Son, chef de la division permanente du ministère de la Santé pour la prévention et le contrôle du COVID-19 à Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que devant la situation épidémique compliquée et imprévisible dans la ville la plus peuplée du pays, le secteur de la santé devait  préparer des scénarios pour traiter 10.000 voire 15.000 patients.

Une évolution sans précédent

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a présidé le 4 juillet une téléconférence avec les autorités de Hô Chi Minh-Villes et de sept provinces voisines qui font partie de la Région économique clé du Sud, pour discuter des mesures de prévention et de contrôle du COVID-19. Les responsables locaux ont reconnu leur part de responsabilité dans les lacunes dans la lutte antiépidémique, telles que mauvaise coordination entre les forces anti-pandémie, capacités de test pas encore à la hauteur des exigences et des résidents baissant leur garde. Le Premier ministre a souligné que cette quatrième vague  avait connu une évolution sans précédent, appelant les localités, ministères et secteurs à intensifier les mesures antiépidémiques ainsi qu’à clarifier leurs rôles et responsabilités.
 
Outre Hanoï, Hô Chi Minh-Ville est un pôle économique, politique, culturel et éducatif non seulement de la Région économique clé du Sud mais de l’ensemble du pays. Donc, sa situation épidémique  a un grand impact sur d'autres localités de la région et devient également plus difficile à gérer, a noté le chef du gouvernement. Outre les mesures préventives déjà appliquées, le Premier ministre a demandé à la ville, aux ministères et secteurs d'en élaborer de nouvelles plus efficaces pour repousser l'épidémie dans les meilleurs délais.

Il a également demandé aux ministères de la Défense, de la Police et à certaines localités expérimentées dans la lutte contre le COVID-19 d'aider et d’envoyer du personnel qualifié à Hô Chi Minh-Ville et dans les localités voisines touchées. En outre, le ministre de la Santé Nguyên Thanh Long a également demandé de renforcer la discipline, d'améliorer la proactivité des autorités aux niveaux des districts et communes ainsi que de valoriser le rôle des groupes anti-COVID-19 dans la communauté et dans les usines.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Quang Binh réduira de moitié les frais d'entrée dans ses célèbres grottes en 2022 Les autorités de Quang Binh ont décidé que les billets d'entrée pour plusieurs de ses célèbres grottes, dont la plus grande du monde-Son Doong, seraient réduits de moitié à partir de l'année prochaine pour stimuler le tourisme.