07/09/2020 13:15
Le Docteur Termsak Chalermpalanupap à l'Institut d'études d'Asie du Sud-Est (ISEAS) à Singapour, a appelé les législateurs des pays membres de l'ASEAN au sein de l'AIPA à travailler ensemble pour trouver des moyens de construire de nouvelles lois communes visant à garantir l'harmonie sociale.
>>Rencontre des diplomates des pays de l'ASEAN et des observateurs de l'AIPA
>>L'AN vietnamienne organisera l’AIPA-41 en ligne du 8 au 10 septembre

Le président de la Chambre des représentants de Thaïlande, Chuan Leekpai, transfère la présidence de l'AIPA à la présidente de l'AN vietnamienne, Nguyên Thi Kim Ngân, lors d'une cérémonie organisée le 29 août 2019.
Photo: VNA/CVN

Lors d’une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), le Docteur Termsak Chalermpalanupap a estimé que l’Assemblée interparlementaire de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (AIPA) pourrait jouer un rôle plus proactif en incitant les législateurs des pays de l'ASEAN à trouver des moyens de répondre collectivement à la pandémie de COVID-19.

Évaluant les contributions de l'Assemblée nationale vietnamienne à la diplomatie interparlementaire régionale, Termsak Chalermpalanupap a estimé que les législateurs vietnamiens étaient pleinement conscients de la nécessité que les parlements de tous les États membres de l'ASEAN harmonisent les législations nationales avec les engagements régionaux de l'ASEAN.

En outre, a-t-il déclaré, les législateurs doivent être au courant de tous les accords de l'ASEAN signés par les dirigeants et les ministres. Ces accords ne peuvent être mis en œuvre par eux-mêmes, ils doivent être ratifiés pour être juridiquement contraignants dans le contexte de chaque pays, a-t-il souligné.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.