17/09/2018 23:04
À l'approche de la Fête de la mi-automne, bien que les lanternes "made in China" envahissent de plus en plus les boutiques, les consommateurs vietnamiens privilégient toujours les lanternes traditionnelles du Vietnam.
>>Les rues des lanternes à Hô Chi Minh-Ville
>>Pour que tous les enfants puissent fêter la mi-automne

Les lanternes "made in Vietnam" vendus dans les boutiques à l'approche de la Fête de la mi-automne. Photo: TTVN/CVN

En plus des masques et gâteaux de lune, les lanternes fabriquées en papier, en bambou ou en plastique sont indispensables à chaque célébration de la mi-automne. Les lanternes vietnamiennes sont connues pour leur grande variété de modèles, tous vivement colorés et faits à la main. À un prix raisonnable, ces jouets ont conquis les clients du pays.

Pour l'heure, les ateliers de production des lanternes de Phu Binh (11e arrondissement, Hô Chi Minh-Ville) ont presque achevé leurs commandes. Cette année, le coût d'une lanterne faite en cellophane augmente entre 1.000 à 2.000 dôngs par rapport à l'année dernière. Elles sont généralement en forme d’animaux tels que le lapin, le poisson ou le poulet. Le prix d’une lanterne en plastique vaut 13.500 dôngs l'unité et celles en cellophane et papier coûte entre 18.000 et 19.000 dôngs.

"Certes, le prix augmente légèrement mais cela n’empêche pas la clientèle d’acheter ces produits très prisés en cette période de l’année. Cela montre un engouement grandissant des consommateurs pour les produits artisanaux du Vietnam", a fait savoir M. Tin, un fabriquant de lanternes.

En cette saison de la mi-automne, "nous fournissons près de 40 modèles différents de lanternes sur le marché. Cette année, la nouveauté ce sont les modèles de personnages issus de dessins animés", a souligné un distributeur dans l'arrondissement de Go Vâp, Hô Chi Minh-Ville. 

Des jouets sûrs pour les enfants

Un foyer producteur des lanternes. Photo: Zing/CVN

Plusieurs parents disent "non" aux produits importés, ils choisissent plutôt les produits artisanaux "made in Vietnam", notamment pour leurs matières sûres et adaptées aux enfants. Le plus gros chiffre d’affaires de l’année est souvent enregistré lors des quelques jours précédents la Fête de la mi-automne (au 15e jour du 8e mois lunaire).

Mme Hoàng, mère de deux enfants résidant dans l'arrondissement de Binh Thanh, a confié qu'elle choisissait les lanternes vietnamiennes pour ses enfants afin qu'ils puissent mieux comprendre la tradition du pays. "Comment puis-je expliquer à mes enfants la signification de cette fête à travers la culture vietnamienne si j’achète des lanternes chinoises?", a-t-elle raconté.

Afin de promouvoir les valeurs traditionnelles de la culture vietnamienne, le système des supermarchés de Saigon Co.op a ainsi remplacé toutes les lanternes importées par celles vietnamiennes.

"Les lanternes vietnamiennes fabriquées artisanalement en bambou ou en papier sont adaptés pour les enfants et leur coût varie entre 15.000 dôngs et 200.000 dôngs, selon leur taille", a conclu le représentant du supermarché de Saigon Co.op.

Thu Hà Ngô/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Le tourisme prend son essor à Binh Liêu Ces dernières années, Binh Liêu a connu des changements remarquables dans son développement du tourisme. Autrefois terre inconnue, ce district est devenu l’une des destinations les plus appréciées à Quang Ninh.