29/12/2019 22:14
Xa Câu ou Tày Hay sont les deux autres appelations des Kho Mu, une minorité ethnique de la province septentrionale de Lai Châu. Ses 7.500 âmes vivent essentiellement dans les districts de Tân Uyên et de Sin Hô. Bien qu’ils ne représentent que 2% de la population locale, les Kho Mu disposent d’un riche patrimoine culturel pour la préservation duquel ils bénéficient d’un fort soutien des autorités locales.
>>Hanoï : promouvoir la musique de l’ethnie Kho Mu
>>Les activités du mois d’octobre au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam

Vannerie, métier traditionnel des Kho Mu de Lai Châu (Nord).
Photo : VNA/CVN

Tà Mit est un village Kho Mu où les traditions ancestrales sont jalousement préservées. En premier lieu, la vannerie.

"La vannerie est un métier traditionnel que nous n’abandonnerions pour rien au monde, et nous le dirons à nos descendants pour qu’ils continuent à le pratiquer, ce métier. Il est à la fois utile, puisqu’il donne des produits que nous utilisons tous les jours, et rémunérateur, puisqu’il nous apporte des revenus supplémentaires", nous confie Lo Thi Xuân, une villageoise.

À l’instar d’autres peuples montagnards, les Kho Mu habitent dans des maisons sur pilotis, mais les leurs sont plus rudimentaires que celles des Thai et des Muong qui sont bien plus nombreux.

"Notre maison sur pilotis comprend trois à quatre travées, avec deux portes. La tradition veut que pendant les premiers jours de sa vie de mariée, la nouvelle bru ne soit pas autorisée à entrer par la porte principale : elle devra passer par la porte secondaire", précise Hoàng Van Phanh, un autre villageois. "Nous avons dans la maison trois cuisines. Celle que nous utilisons tous les jours se trouve dans la première travée, à compter de l’escalier principal. Celle qui se trouve dans la travée au milieu est dédiée aux ancêtres. La troisième n’est utilisée qu’à la fin de l’année, pour cuire du riz glant et des gâteaux de riz gluant".

Selon Luong Van Tem, président du comité populaire de la commune de Pac Ta, à laquelle est rattaché le village de Tà Mit, les pratiques culturelles des Kho Mu présentent des similitudes avec celles des Thai. Cependant, les autorités communales les encouragent à constituer des groupes de chant et de danse pour préserver leur patrimoine musical traditionnel et attirer les touristes, indique-t-il.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.