25/06/2014 09:15
L'Association des juristes du Vietnam a, lors d'un point presse tenu mercredi le 25 juin à Hanoi, rendu public un communiqué protestant contre les tensions croissantes dans les eaux vietnamiennes causées par la Chine.

>>Les avocats vietnamiens protestent contre les agissements chinois en Mer Orientale

Le 9 mai 2014, a souligné le communiqué, face à l'implantation illégale par la Chine de la plate-forme pétrolière Haiyan Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, l'Association des juristes du Vietnam a rendu public un communiqué protestant énergiquement contre cet acte et a demandé à la Chine de retirer immédiatement cette plate-forme pétrolière de la zone économique exclusive et du plateau continental du Vietnam.

Depuis ce jour-là, poursuit le communiqué, faisant fi de la protestation du Vietnam et de la communauté internationale et de la bonne volonté du gouvernement vietnamien de régler pacifiquement les tensions, la Chine a continué de mener des actes générateurs de tensions. Les navires chinois avec l'aide d'avions, ont percuté des navires vietnamiens, tiré avec des canons à eau sur les navires vietnamiens, causant des dommages et blessant des membres de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam et des pêcheurs vietnamiens.

Le 26 mai 2014, le navire de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté le bateau de pêche immatriculé DNa-90152 du Vietnam qui a sombré et heureusement, l'ensemble de l'équipage - composé de 10 personnes - a été sauvé par des navires vietnamiens à proximité. Tous les produits aquatiques et les engins de pêche ont été perdus. Le 1er juin, les navires chinois ont continuellement employé des canons à eau sur le navire des Garde-côtes immatriculé 2016, percuté fortement le tribord de ce dernier perçant quatre trous à 40 cm du niveau de la mer.

Le plus grave est le 23 juin, à environ 11,5 milles au Sud-ouest de la plate-forme pétrolière, sept navires chinois ont encerclé, tiré avec des canons à eau et percuté le navire immatriculé KN-951 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam, qui applique la loi dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam.

Il est notoire que ces agissements de la Chine sont des actes recourant à la force, violant sérieusement la souveraineté du Vietnam, les droits de l'homme, en dépit de la Charte de l'ONU, du droit international, notamment de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.

Les activités que la Chine appelle "l'application de la loi normale" sont très différentes de ses actes recourant à la force sur le terrain, qui non seulement portent atteinte aux pêcheurs, aux forces d'application de la loi du Vietnam dans sa zone économique exclusive et son plateau continental, mais encore causent des inquiétudes à toute la communauté des États riverains de la Mer Orientale, et vont à l'encontre du droit international.

Une fois de plus, l'Association des juristes vietnamiens condamne énergiquement la Chine et lui demande de retirer immédiatement la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 des eaux vietnamiennes, de mettre fin immédiatement aux actes violents qui menacent la vie des citoyens vietnamiens et les forces de l'application de la loi du Vietnam, de ne pas laisser répéter des actes similaires dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam, de respecter le droit international, de mettre fin aux actes complexifiant la situation, aggravant la tension dans la région, menaçant la sécurité et la sûreté de la navigation en Mer Orientale.

L'Association des juristes du Vietnam appelle le milieu des juristes et les peuples dans le monde à dénoncer fortement les agissements de la Chine qui violent la souveraineté du Vietnam, les droits de l'homme, le droit international.

L'Association des juristes du Vietnam affirme toujours son désir d'impulser les relations d'amitié et de coopération traditionnelles entre les peuples et les milieux des juristes chinois et vietnamiens, faire de son mieux pour, de concert avec la Chine, contribuer à défendre la justice, le droit international, respecter l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale de chaque nation, maintenir la paix, la stabilité et la sécurité dans la région comme dans le monde.

Cependant, si la Chine s'obstine à ne pas respecter la Charte de l'ONU et le droit international, à violer la souveraineté, les droits souverains et de juridiction du Vietnam, l'Association des juristes du Vietnam est déterminé à demander au gouvernement vietnamien de prendre des mesures juridiques légales conformes au droit international. L'Association des juristes du Vietnam, avec plus de 46.000 membres patriotes, est prête à soutenir le gouvernement dans la préparation des dossiers juridiques nécessaires.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.