08/05/2018 17:25
Un dialogue avec les jeunes sur le thème des effets du changement climatique a été organisé le 8 mai à Hanoï.
>>La mégapole du Sud face au changement climatique
>>Changements climatiques : l'AFD accélérera sa coopération avec le Vietnam
>>L’AFD accorde 300.000 euros au projet de canal Ngu Hà

L’amphithéâtre relevant de l’Université nationale d’économie à Hanoï était rempli le 8 mai à l’occasion d’un débat sur la question du changement climatique.
 

Vue générale du débat "GEMMES Vietnam : Les jeunes et le changement climatique", le 8 mai à Hanoï.


Des étudiants venus de différentes écoles supérieures à Hanoï, telles que l’Institut polytechnique, les écoles supérieures de génie civil, de ressources naturelles et d’environnement, de l’Université nationale d’économie sont en effet venus en nombre afin d’écouter les interventions des experts sur une question ô combien contemporaine et stratégique.

L’événement était organisé conjointement par L’Agence française de développement (AFD), le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement (MRE), l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et l’Université nationale d’économie. 

"Je m’intéresse beaucoup à ce débat. Il est d’autant plus important pour moi que notre établissement universitaire contribue à l’organisation de cet événement. Nous, les jeunes, nous  nous intéressons particulièrement aux défis auquel le Vietnam doit faire face actuellement", a confié Nguyên Quynh Anh, étudiante en 4e année à l’Université nationale d’économie de Hanoï.


"Le Vietnam est en effet un pays particulièrement exposé aux conséquences du changement climatique. Sur les 50 dernières années, les températures y ont augmenté deux fois plus vite que la moyenne mondiale. Et la montée des eaux pourrait avoir des conséquences dramatiques: une montée d'un mètre affecterait 10% de la population et amputerait le pays de 10% de son PIB, et jusqu’à 40% de la surface du delta du Mékong serait menacée", a annoncé Olivier Sigaud, premier conseiller de l’ambassade de France au Vietnam  lors du débat.

Et d’ajouter que "le Vietnam a su tout au long de son histoire démontrer aussi sa capacité à absorber des chocs de toute nature, à se construire et se reconstruire. Et depuis 10 ans déjà, et avec l’action résolue du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et celle du Comité national du changement climatique, le pays s’est engagé dans la lutte contre le changement climatique".

 

Olivier Sigaud, premier conseiller de l’ambassade de France au Vietnam, prend la parole lors du débat.


Le Vietnam, premier pays asiatique

à bénéficier d’un programme GEMMES
 
Faire face au changement climatique constitue une tâche urgente au Vietnam. Les changements climatiques arrivent à grande vitesse en nous posant beaucoup plus de problèmes que prévu. Le MRE a fait état des évolutions climatiques récentes,  que dépassent de loin les précédents records. Ainsi, le Vietnam doit établir une stratégie générale de long terme concernant le changement  climatique.

Dans le cadre de ce débat, l’AFD et ledit ministère vietnamien ont fait une déclaration commune de lancement du programme GEMMES Vietnam, un projet qui porte sur l’évaluation des dommages du changement climatique et des stratégies d’adaptation.
 
Le projet GEMMES a été initié avec l’objectif de contribuer au dialogue public à la fois aux niveaux national et au niveau international sur les questions de changement climatique et de transition énergétique. L’AFD a collaboré de manière active avec les autorités publiques de différents pays dans le monde entier et leurs centres de recherche en vue de déployer le programme Gemmes, comme le Brésil, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et la Colombie. En Asie, le Vietnam est le premier pays qui bénéficie de ce programme.


L’année 2018 marque le 45e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam. Le programme GEMMES Vietnam, portant sur l’analyse des différentes dimensions des dommages climatiques au Vietnam et sur l’évaluation des stratégies d’adaptation, s’inscrit au cœur des priorités de la coopération franco-vietnamienne. À travers ce programme, la France réaffirme sa détermination à appuyer le Vietnam dans l’élaboration d’une stratégie à long terme en réponse aux effets du changement climatique et la réalisation des engagements pris au titre des Accord de Paris.
 

L’AFD et le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement ont fait une déclaration commune de lancement du programme GEMMES Vietnam.


Ledit projet constitue aussi le volet central du Protocole d’entente signé entre le ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement et l’AFD le 27 mars 2018 lors de la visite officielle du secrétaire général du Parti  communiste vietnamien Nguyên Phu Trong en France, en présence du secrétaire général vietnamien et du président français Emmanuel Macron.
 
Trois volets du programme GEMMES Vietnam

Le programme GEMMES Vietnam comprend trois volets d’activité essentiels. Le premier, c’est la recherche scientifique (volet central du programme): il consistera à mener des recherches scientifiques de façon indépendante, visant à mettre à disposition des prévisions relatives aux dommages climatiques et à faire des recommandations d’ordre politique sur les stratégies d’adaptation. Le programme GEMMES permettra également de renforcer le réseau de chercheurs et d’experts vietnamiens et français.
 
Le 2e, c’est le volet institutionnel. Les institutions (MRE, AFD, ambassade de France...) participant à ce volet assurent le lien avec les ministères concernés par le changement climatique à des fins de dialogue (entre les sphères académique et politique) et d’aide à la prise de décision en la matière.
 
Le 3e, c’est le volet de sensibilisation. Celui-ci comprend le Front de la Patrie du Vietnam et l’Eglise bouddhiste du Vietnam, l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et la Communauté franco-vietnamienne (via l'Association vietnamienne de scientifiques et d'experts-AVSF). Ce volet d’activités a pour mission de sensibiliser le grand public sur les enjeux du changement climatique ainsi que les stratégies de renforcement de la résilience. Il appuie également les activités prospectives menées par les chercheurs et les organismes qui contribuent à l’élaboration de politiques publiques (au travers des liens avec des associations sociales).

Les gestionnaires, les scientifiques et les jeunes discutent du changement climatique.


"Le Vietnam sera à la fois le premier pays asiatique à bénéficier d’un programme GEMMES, et le premier pays pour lequel la question des dommages climatiques et des stratégies d’adaptation et de résilience sera spécifiquement modélisée. En relation directe avec le MRE et le Comité interministériel sur le changement climatique, ce programme mettra en œuvre les dernières méthodes de recherche dans le domaine des impacts économiques du changement climatique afin de construire une évaluation spatialisée des dommages possibles et des trajectoires d’adaptation pour le Vietnam", a dit Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam. Et d'ajouter que "cette évaluation pourrait être utilisée à la fois pour la position internationale du Vietnam dans les négociations climatiques et en interne pour optimiser les investissements pour l’adaptation au niveau provincial"
 
Pour un développement durable au Vietnam
 
Lors du débat, les gestionnaires, les scientifiques et les jeunes ont discuté ensemble de la situation et des impacts du changement climatique. Les conséquences principales ainsi que les activités humaines qui provoquent le changement climatique ont aussi été abordées. Ils ont aussi placé au centre du dialogue la place des jeunes dans la préservation de l’environnement et leur rôle dans la lutte contre le changement climatique.

 


AFD et ses 84 projets au Vietnam

Le projet GEMMES (General Monetary and Multisectoral Macrodynamics for the Ecological Shift), lancé par Gaël Giraud, chef économiste et directeur exécutif de la Direction "Innovation, Recherche et Savoirs" de l’AFD depuis 2015, vise à contribuer au dialogue sur les politiques publiques à la fois au niveau national et international. Le programme porte notamment sur l’analyse des différentes dimensions des dommages climatiques et l’évaluation de stratégies d’adaptation à des fins d’aide à la prise de décision en la matière.

L’Agence française de développement (AFD) est la banque française de développement. Publique et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs – énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation –, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable. Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2500 projets de développement. Au Vietnam, l’AFD est présente depuis presque 25 ans. Depuis 1994, elle a engagé 1,9 milliard d’euros de financements (prêts et subventions) pour accompagner 84 projets, bénéficiant à près d’un vietnamien sur 3. Ses activités visent à accompagner le Vietnam vers une trajectoire de développement verte et résiliente aux aléas et effets du changement climatique.
 


 Texte et photos : Phuong Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.