23/08/2017 11:28
Les adolescents et jeunes adultes américains se détournent progressivement du réseau social Facebook au profit d'Instagram et de Snapchat, attirés par le côté visuel de ces plates-formes, selon une étude du cabinet eMarketer publiée mardi 22 août.
>>Facebook veut collaborer davantage avec les médias
>>Facebook veut se faire une place sur l'écran du téléviseur

Logo de l'application Instagram, plate-forme de partage de photos détenue par Facebook.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le nombre "d'utilisateurs mensuels actifs" (ceux qui vont au moins une fois par mois sur Facebook) aux États-Unis ayant entre 12 et 17 ans "va baisser de 3,4% par rapport à 2016, à 14,5 millions", prévoit le cabinet pour cette année, un recul déjà observé en 2016 mais qui "s'accélère", puisque le repli l'an dernier n'était que de 1,2%, note eMarketer.

Le repli observé chez les plus jeunes "tire vers le bas" la croissance du nombre total d'utilisateurs de Facebook, qui devrait atteindre 2,4% à 172,9 millions de personnes.

Selon eMarketer, Instagram - plate-forme de partage de photos détenue par Facebook - et le service de messagerie Snapchat bénéficient de cette désaffection.

"On voit les ados et jeunes adultes migrer vers Snapchat et Instagram. Les deux plateformes ont du succès auprès d'eux car elles sont davantage en phase avec leur façon de communiquer, c'est-à-dire avec des contenus visuels", explique l'analyste Oscar Orozco, cité dans l'étude.

Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent, faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse, ici le 2 mars, représenté par une peluche à son effigie.
Photo : AFP/VNA/CVN

La base d'utilisateurs de Snapchat aux États-Unis devrait augmenter de 25,8% à 79,2 millions, une hausse portée par les 18-24 ans qui devraient être 24,4 millions (+19,2% par rapport à l'an dernier), soit plus nombreux que sur Facebook, qui en attire 23,5 millions.

Résultat, "pour la première fois" cette année, eMarketer s'attend à ce que les ados et jeunes adultes (12-24 ans) soient plus nombreux sur Snapchat que sur Facebook ou Instagram.

Ironie du sort, Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent (443 millions de dollars au second trimestre), faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse en mars. La société, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques.

Les usagers d'Instagram quant à eux vont augmenter de 23,8% en 2017 pour atteindre 85,5 millions, dont 22,1 millions de 18-24 ans. Les moins de 12 ans vont progresser de 19% et les 12-17 ans de 8,8%, selon eMarketer.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Un portail d’information sur le tourisme de Hanoï voit le jour Un portail d’information du Service du tourisme de Hanoï a récemment vu le jour avec une forme moderne comme un réseau social. Sa création vise à s’orienter vers un tourisme intelligent dans l’avenir.