17/02/2018 23:20
La révolution industrielle est une chance pour la jeunesse, à condition que celle-ci parvienne à en comprendre les enjeux, afin de pouvoir bénéficier de tous ses avantages et opportunités.
>>Le secteur textile face aux défis de la 4e révolution industrielle
>>Découvrir les industries intelligentes, définir l’économie du futur
>>Industrie 4.0 : qu’est-ce qu’on apprend aux étudiants ?

L’industrie 4.0 va bouleverser les modes de production, et plus largement le quotidien des gens.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

"Parler des jeunes, c’est parler de leur créativité, de leur intelligence, de leur détermination…  La jeunesse sera à l’avant-garde de l’application des innovations issues de la révolution industrielle 4.0", a souligné le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc au XIe Congrès national de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh (mandat 2017-2022), tenu en décembre 2017 à Hanoï.

Le Vietnam valorise ses start-up

Le chef du gouvernement a aussi insisté sur l’émergence des start-up en liaison avec cette révolution. Elle constitue un mode d’expression de la créativité et de la capacité à innover des jeunes. Le gouvernement épaule les jeunes startuppers dans le déploiement de leurs projets, en facilitant leur accès aux ressources, notamment financières. L’objectif est de créer les conditions favorables pour que les jeunes ayant des idées innovantes puissent concrétiser leurs rêves.

Toujours selon lui, les organisations en charge de la jeunesse devraient permettre à divers programmes de start-up ayant obtenu un certain succès de continuer à se développer. Il est aussi important de diffuser des campagnes de communication, d’améliorer le niveau de connaissance des jeunes sur les start-up, et de déclencher le mouvement “Jeunes de start-up” afin de les inciter à faire des affaires dans toutes les régions du pays. Plus il y aura de start-up au Vietnam, plus l’économie nationale connaîtra un développement dynamique et une meilleure intégration internationale.

Plusieurs localités du pays ont promulgué des plans d’action dans le but d’assister et de soutenir l’activité des jeunes en la matière. Plus de 120.000 entreprises ont été créées en 2017, la plupart gérées par des jeunes. Parmi ces entreprises, environ 90% ont enregistré un chiffre d’affaires convenable et payé des impôts, confirmant l’efficacité du modèle de start-up pour faire des affaires au XXIe siècle.

Le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a, quant à lui, lancé le programme national "Les jeunes créent des entreprises" pour la période 2016-2021. Ce dernier a pour objectif d’édifier un environnement favorable aux affaires, d’encourager l’esprit de start-up, de mobiliser des ressources pour soutenir financièrement ce type d’initiative. Les deux principaux types d’acteurs du monde des start-up sont les étudiants et les jeunes hommes d’affaires.

Défis à relever pour la jeunesse

Cependant, aux dires de spécialistes, si la révolution industrielle 4.0 offre d’importantes opportunités aux jeunes, elle apporte également son lot de difficultés. Pour tirer leur épingle du jeu, les jeunes devront augmenter leurs compétences dans les domaines des technologies de l’information et de la communication. En somme, des opportunités en or seront à saisir, pour qui aura su s’adapter.

La  révolution industrielle 4.0 est une dynamique irréversible qui inspire les jeunes.
Photo : Van Viêt/VNA/CVN

"Face à la révolution industrielle 4.0, les jeunes doivent s’efforcer d’étudier et de travailler par eux-mêmes afin de devenir des êtres doués d’un grand savoir-faire. Outre des connaissances acquises au sein des établissements scolaires, il est nécessaire d’acquérir une expérience de vie, ainsi qu’une connaissance accrue des sciences, des technologies et de la société", a commenté Nguyên Huu Hai, membre de l’Académie des sciences et technologies du Vietnam, un des experts vietnamiens de premier rang dans les technologies de l’information.

Allant dans ce sens, Dào Xuân Hoàng, l’un des fondateurs de Monkey Junior - une application d’enseignement de la lecture de langues étrangères pour les enfants de moins de six ans, qui a remporté le premier prix du concours GIST Tech-I 2016 (Compétition mondiales dans les sciences et technologies) dans la catégorie start-up, organisé en Californie - a souligné que les jeunes devraient eux-mêmes s’adapter aux exigences des technologies 4.0. Afin de profiter des opportunités et de relever les défis de la nouvelle conjoncture, il faut que les start-up soient en capacité de créer des produits et des services qui répondent à la demande de plus en plus pressante des marchés domestique et international. Aussi, les entreprises gérées par les jeunes, devraient-elles se renouveler sans cesse pour augmenter leur productivité et leur compétitivité.

Le rôle de la jeunesse dans l’industrie 4.0

Phan Viêt Hoàn, président du conseil d’administration du réseau social de recrutement Mywork.com.vn, a estimé que si la révolution industrielle 4.0 fait disparaître d’anciens emplois, elle s’accompagnera aussi de la création de nouveaux services. Raison pour laquelle, les jeunes devraient améliorer leurs niveaux de connaissances, notamment en matière de nouvelles technologies. Cela nécessite des efforts persistants et continus, des investissements stratégiques notamment dans la formation.

Par ailleurs, les langues étrangères constituent un élément important dans le succès des jeunes surtout dans la révolution industrielle 4.0. En effet, dans un contexte où l’intégration internationale s’accélère, elles jouent un rôle crucial dans l’accès à de nouvelles connaissances et la promotion du commerce internationale. Pour les jeunes, la non maîtrise d’une langue étrangère constituera donc un obstacle majeur dans la course à la création.

D’après Trân Dinh Thiên, directeur de l’Institut de l’économie du Vietnam, la jeune génération vietnamienne doit avoir tous les atouts en main pour profiter de la révolution industrielle 4.0, qui leur offrira de nombreuses opportunités.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.