02/05/2019 21:20
Ces derniers temps, de nombreux produits alimentaires vietnamiens ont été les bienvenus sur le marché japonais, notamment fruits frais, aliments séchés, épices...
>>La Rencontre Nghê An - Japon promeut la coopération bilatérale
>>Le Vietnam est prêt à offrir tout son soutien possible aux partenaires japonais
>>Les passagers aériens ne doivent pas amener des produits alimentaires au Japon

Avec la suppression des lignes tarifaires pour les produits vietnamiens dans le cadre de l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTTP), les exportations vietnamiennes au Japon ont fortement augmenté au premier trimestre 2019,  avec 4,62 milliards de dollars (+6,68% en un an) dont 1,68 milliard en mars (+2,71%), selon les données du Département général des douanes.

Les fruits frais du Vietnam sont très prisés au Japon.
Photo: Minh Tri/VNA/CVN

Actuellement, le Vietnam est l'un des trois principaux exportateurs au Japon avec un chiffre d'affaires dépassant le milliard de dollars, derrière les États-Unis et la Chine. Parmi les produits d’exportation phares figurent textile-habillement, véhicules et pièces de rechange, machines-outils et produits aquatiques.

Lors de la présentation du Salon de la mode et de l'alimentation 2019, Tetsuichiro Tomihari, directeur de l'exposition de l'Association des supermarchés du Japon (NSAJ), a affirmé que les Japonais s’intéressaient surtout aux produits bons pour la santé et que donc seuls les produits vietnamiens satisfaisant ce critère auraient la possibilité d’entrer sur ce marché.

Les Japonais âgés de 20 à 30 ans ont l’habitude de faire leurs achats dans les magasins d’alimentation étrangers parce qu’ils sont intéressés par les prix, a ajouté Tetsuichiro Tomihari. C'est un autre avantage des produits et aliments vietnamiens. Les jeunes Japonais s’appuient sur la popularité des produits pour les choisir, par exemple en parlant du Vietnam, ils pensent toute de suite au Pho. C'est aussi la raison pour laquelle les nouilles séchées vietnamiennes et les produits à base de vermicelle séchés sont appréciées des jeunes de ce pays.

Le taux de célibat au Japon augmentant, les jeunes cuisinent moins et choisissent des plats rapidement préparés; nouilles et pho séché satisfont bien à ce critère... selon des chiffres récents, en moyenne, plus de 30% des moins de 40 ans cuisinent chaque jour, et plus de 60% ne cuisinent que deux jours par semaine.

Selon une étude de NSAJ, un Japonais dépense en moyenne plus de 7 millions de dongs par mois pour sa nourriture, un chiffre montrant l'attractivité de ce marché. Une caractéristique notable lors de l'exportation au Japon est que tout type de marchandise doit être emballée de manière appropriée, avec une jolie forme, un joli design, les consommateurs étant particulièrement attentifs sur ce point. Au Japon, pour certains produits-cadeaux, l’emballage représente la part la plus importante du prix des produits.
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.