29/04/2020 17:35
Dans le contexte où l'économie mondiale est confrontée à des difficultés en raison de l’impact important du COVID-19, le Vietnam s’affirme comme une destination sûre pour les investisseurs grâce à son succès dans la lutte contre cette pandémie.
>>Soutien des entreprises d’IDE à la lutte contre le COVID-19 au Vietnam
>>Premier trimestre : Forte hausse des investissements à Dà Nang
>>1er trimestre : le Vietnam draine 8,55 milliards d'USD d’investissement étranger 

Le Vietnam a attiré 12,33 milliards de dollars d’investissements directs étrangersau cours des quatre premiers mois de 2020, représentant 84,5% du stock d’IDE enregistré à la période correspondante de l’an dernier, a fait savoir le ministère du Plan et de l’Investissement. Au total, entre janvier et avril, 984 nouveaux projets d’investissement direct étranger (IDE) de 6,78 milliards de dollars se sont vu délivrer le certificat d’investissement, soit une baisse de 9,1% en nombre de projets mais une hausse de 26,9% en capitaux enregistrés par rapport à l’an dernier à la même période. Cette période a vu 335 augmentations des investissements initiaux pour un total de plus de 3,07 milliards de dollars, en hausse de 45,6%, dont 1,386 milliards de dollars provenant du projet de complexe pétrochimique du Sud à Bà Ria-VungTàu.

L’industrie manufacturière et de transformation ocucpe le premier rang en matière d'attraction de l'IDE.
Photo : VNA/CVN

En ce qui concerne le secteur qui absorbe le plus l’IDE, 6 milliard de dollars, soit 48,4% du stock d’IDE sont à destination du secteur de l’industrie manufacturière et de transformation. Le secteur de production et de distribution d’électricité rangent derrière et absorbe 31,9% stock d’IDE, soit 3,9 milliard de dollars. Le troisième poste le plus important est le secteur de la vente en gros et au détail avec 776 millions de dollars, talonné par celui de l’immobilier avec 665 millions de dollars.

Parmi les localités, Hô Chi Minh-Ville est la destination la plus attractive pour les investissements étrangers, drainant avec 369 projets, devant Hanoï avec 223 projets et la province de Bac Ninh avec 65 projets. Selon le Comité de gestion des zones industrielles et zones franches de Hô Chi Minh-Ville (Hepza), au 1er trimestre, près de 120 millions de dollars ont été injectés dans ces zones, soit 86,% de plus que la même période de l’année 2019. Précisément, les fonds d’IDE sont estimés à 66 millions de dollars, soit une hausse de 2,6 fois en glissement annuel, le solde étant des investissements domestiques. Les premiers investisseurs étrangers dans ces zones viennent de Singapour, de République de Corée, du Japon, des États-Unis. Un représentant de l'HEPZA a déclaré que le comité déploie des politiques d'investissement préférentielles pour les activités de chaîne de distribution de produits, et le soutien des techniques pour les petites et moyennes entreprises.

La lutte efficace contre le COVID-19,
facteur
attrayant aux investisseurs étrangers

Selon les prévisions, l'attraction des investissements au deuxième trimestre et dans la période à venir sera confrontée à de nombreuses difficultés en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19 dans le monde. Par conséquent, en plus des efforts visant à améliorer l'environnement d'investissement de la ville, le maintien de la stabilité, le contrôle de l'inflation, la lutte efficace contre le COVID-19 aux niveaux central et local est un facteur attrayant en ce qui concerne l’attraction des investisseurs étrangers dans les temps à venir.

L’Organisation japonaise du commerce extérieur annoncé que 122 entreprises japonaises avaient décidé de délocaliser leurs activités de production actuellement en Chine et plus de 42% d'entre elles ont indiqué le Vietnam comme première destination. Cela montre que les activités d'étude de marché et de recherche d'opportunités d'investissement au Vietnam ne sont pas interrompues. Les activités visant à attirer des capitaux d'investissement étrangers en 2020 se déroulent dans le contexte de vague mondiale d'investissement qui continue de se déplacer et de se restructurer en raison des effets néfastes de l'épidémie. Le COVID-19 pourrait accélérer le processus de délocalisation des usines d'investisseurs étrangers de la Chine vers d'autres pays, dont le Vietnam pour limiter les risques et profiter de bas coûts de production.
 
Thê Linh/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Partons sur les sentiers du Vietnam avec Capannam ! Les merveilles du Vietnam s’appréhendent en douceur avec l’aide de tous nos passeurs. Ils font le lien, ils ouvrent des portes et des coffres remplis de trésor.