12/02/2018 23:04
Les investissements chinois auraient de nombreuses répercussions sur l’économie vietnamienne en 2018, a déclaré à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Tokyo le professeur Trân Van Tho, de Université Waseda, au Japon.
>>Économie vietnamienne : de bons résultats en 2016
>>70% des entreprises japonaises souhaitent développer leurs activités au Vietnam
>>Les investissements japonais au Vietnam continueront de prospérer en 2018

En 2017, l’économie vietnamienne a bondi de 5 places en termes d’indice de compétitivité mondial. Photo : Quôc Viêt/VNA/CVN

L'impact des investissements chinois sur l'économie vietnamienne n’est pas un problème nouveau, car l’économie chinoise avait des répercussions majeures sur la région, a poursuivi le membre du groupe des conseillers économiques du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Cependant, force est de constater que les capitaux chinois placés à l’étranger ont dépassé pour la première fois que les investissements étrangers en Chine, évalués respectivement à 183 milliards de dollars et à 134 milliards de dollars en 2016.

Pour le Vietnam, en 2017, la Chine s’est à la quatrième place des investisseurs directs étrangers au Vietnam, sans compter ses investissements indirects.

En outre, avec le déploiement des stratégies adoptées lors du XIXe Congrès du Parti communiste chinois, notamment l’initiative "Ceinture et route" du secrétaire général et président chinois Xi Jinping, les influences chinoises sur les économies dans la région iront crescendo.

Renforcer les forces endogènes

Le professeur Trân Van Tho a souligné que la suppression par le Vietnam des droits douaniers prévue par les accords de libre-échange que le pays a signés, ainsi que par ceux qu’il signera tels que l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) aurait un impact majeur sur l’économie vietnamienne.

Il a estimé que le Vietnam devrait renforcer ses forces endogènes par l’encouragement et la promotion du développement des entreprises domestisques, réévaluer ses politiques pertinentes, y compris celles sur la passation des marchés publics, décentraliser les pouvoirs dans l’attraction des investissements.

En 2017, le Vietnam a attiré 35,8 milliards de dollars d’investissements directs étrangers. L’économie vietnamienne a bondi de 5 places en termes d’indice de compétitivité mondial, et de 14 places sur la facilité de faire des affaires.

Le Japon est devenu le plus grand investisseur étranger au Vietnam en 2017. Cela montre que l’environnement de l’investissement au pays est hautement apprécié par les entreprises japonaises, a encore indiqué le professeur Trân Van Tho, estimant que cette tendance devrait se poursuivre dans les temps à venir. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Cat Dang, village de la laque le plus renommé du delta du fleuve Rouge

Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde La chaîne de télévision CNN a récemment classé Hôi An parmi les 16 meilleurs sites de loisir et les 10 sites les plus romantiques du monde. Qu’est ce qui rend alors la vieille cité de Hôi An aussi attractive?