27/03/2021 18:40
L’élimination des goulets d’étranglement en matière d’infrastructures et de politiques devrait permettre de réduire les coûts logistiques et de renforcer la compétitivité des entreprises et marchandises vietnamiennes, selon les experts.
>>Les services logistiques devraient représenter 5-6% du PIB en 2025
>>Le secteur de la logistique face aux exigences de la transformation numérique


Dans le port maritime de Dinh Vu de la ville de Hai Phong.
Photo : VNA/CVN

Le réseau routier vietnamien comprend 630.564 km de routes mais moins de 2.000 km d’autoroutes en exploitation. En outre, le manque d’infrastructures routières de liaison avec des ports maritimes ne facilite pas la logistique et le fret, d’où leurs coûts peu compétitifs.

Le directeur adjoint de l’Agence du commerce extérieur du ministère de l’Industrie et du Commerce, Trân Thanh Hai, a indiqué à l’Agence Vietnamienne d’Information que ces dix dernières années, le réseau des autoroutes et routes nationales a été étendu.

Le Vietnam a construit de grands ports maritimes qui sont devenus des centres de transit internationaux, ainsi que de nouveaux aéroports sans compter la modernisation des anciens. Cependant, l’infrastructure ferroviaire est encore restée à la traîne, a-t-il fait observé.

Au cours de la dernière décennie, le Vietnam a enregistré une croissance annuelle de 6% à 8%. La production de marchandises et le commerce en plein essor ont entraîné des besoins de services et d’infrastructures logistiques importants.

Le Vietnam compte 1.300 entreprises de logistique. Les dépenses logistiques représentent environ 22 milliards d'USD par an, soit près de 21% du PIB national.

Trân Thanh Hai a estimé que le gouvernement devra publier des orientations claires sur le développement du secteur logistique, dont des politiques relatives au développement des localités et du transit.

En outre, il faut poursuivre la réforme administrative, se concentrer sur l’amélioration de la connectivité des infrastructures logistiques, renforcer l’application des technologies dans ce secteur ainsi que la formation des ressources humaines.

Le gouvernement a approuvé un plan d’action jusqu’en 2025 visant à améliorer la compétitivité des entreprises de logistique. Le secteur s’est fixé comme objectifs de contribuer au PIB à concurrence de 8 à 10%, d’atteindre une croissance de 15 à 20%.

Le Vietnam ambitionne aussi de se placer au 50e rang du classement mondial de performance de logistique.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

À la découverte du lac Noong U sauvage et charmant Le lac Noong U qui se trouve à environ 30 km de la ville de Diên Biên Phu dans la province de Diên Biên, est aussi beau qu'une aquarelle car entouré de montagnes et de forêts de pins.