05/06/2019 18:14
Dans le cadre de la 7e session de l’Assemblée nationale, les députés ont posé mercredi matin 5 juin des questions au ministre des Transports et des Communications, après la fin de l’interpellation sur les sujets d’actualité dans le secteur de la construction.
>>De grands efforts pour garantir la sécurité et l’ordre social
>>Assemblée nationale: poursuite des séances questions-réponses
>>La police et la construction à la première journée d'interpellations

Les députés se sont focalisés sur le retard et la faible qualité de certains projets d’infrastructures de transport importants, la gestion des transports, l’octroi et le retrait des permis de conduire, les frais de péages d’autoroute, la sécurité routière… 

La ligne ferroviaire Cat Linh – Hà Dông à Hanoï aurait dû entrer en service en 2013.  Photo: VNA/CVN

Répondant à des questions sur les limites des infrastructures de transport, le ministre des Transports et des Communications, Nguyên Van Thê, a indiqué qu’il restait un long chemin à parcourir en raison d’un budget modeste. "Le secteur des transports poursuivrait ses efforts pour développer les infrastructures et renforcer la gestion publique,  mais les demandes dépassent largement les capacités", a-t-il affirmé. 

Concernant les violations des règles de poids et dimensions des véhicules routiers, le ministre a indiqué que ce phénomène survenait souvent sur les routes provinciales et vicinales en raison d’une présence insuffisante des organes compétents dans les localités. Il a assuré que son ministère renforcerait la coopération avec les autorités locales et les polices de tous échelons afin de multiplier les contrôles et les examens et de sanctionner sévèrement les infractions. 

Nguyên Van Thê a ensuite souligné que les contrôles des centres de formation de la conduite seraient également multipliés et que des arrêtés seraient modifiés afin de renforcer la gestion et la supervision de la formation de la conduite, de l’octroi et du retrait des permis de conduire… 

S’agissant du retard et de l’augmentation du budget du projet de la ligne ferroviaire Cat Linh – Hà Dông à Hanoï, le ministre Nguyên Van Thê a fait savoir que son ministère travaillait avec les consultants pour examiner la sécurité. Selon lui, environ 800 personnes participent à des formations sur l’utilisation des moyens du projet. Par ailleurs, les essais à vide sont effectués parallèlement aux études sur les données. 

Le ministre Nguyên Van Thê a affiché sa volonté de collaborer avec Hanoï et les autres organes compétents pour remplir les procédures nécessaires dans les meilleurs délais, tout en assurant la sécurité absolue du projet. Après l’entrée en service du projet, les organes compétents procéderont aux formalités concernant les questions financières du projet, a-t-il déclaré. 

Le projet de la ligne ferroviaire urbaine Cat Linh-Hà Dông a été approuvé en 2009. Son budget s’est élevé à plus de 18.000 milliards de dôngs (750 millions de dollars) en 2016, au lieu de plus de 8.700 milliards comme prévu. Il aurait dû entrer en service en 2013.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager Le tourisme expérientiel convient à ceux qui aiment découvrir de l’intérieur la vie et la culture d’un pays. Au Vietnam, il séduit un nombre croissant de visiteurs étranger.