03/02/2017 20:40
"Les infirmiers et aides-soignants vietnamiens sont autorisés à prolonger leur durée de travail initiale au Japon", a annoncé vendredi 3 février le ministère japonais des Affaires étrangères.

>>Le Japon, la nouvelle terre promise des professionnels de la santé
 

Des infirmières et aides-soignantes vietnamiennes suivent un cours de formation professionnelle.
Photo : Internet


Le gouvernement japonais a déclaré que les infirmiers et aides-soignants indonésiens, philippins et vietnamiens travaillant sur le territoire au titre de l'accord de partenariat économique (EPA) pourraient prolonger leur durée de travail un an supplémentaire.

Cette décision vaut pour les personnels arrivés au Japon en 2014 et 2015 afin que ceux-ci puissent se présenter aux examens de certification nationale du Japon. En cas de réussite, ils pourront continuer de travailler au Japon et bénéficier des salaires et du bien-être social comme leurs collègues japonais.

Actuellement, 57 infirmiers et 417 aides-soignants vietnamiens travaillent dans des hôpitaux et établissements de santé au Japon, a indiqué Masaki Kawaguchi, représentant du ministère des Affaires étrangères en Asie du Sud-Est. "Dans le cadre de l'EPA, ils travaillent au Japon pour une durée de trois à quatre ans avec la possibilité, ensuite, de se présenter aux examens de certification nationale. Cette décision favorisera leur candidature à ce concours", a-t-il ajouté.

Le Japon a commencé à recruter des infirmiers et aides-soignants vietnamiens à partir de 2014.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Le marché de l’amour de Khâu Vai​ Tenu une fois par an, au 27e jour du 3e mois lunaire, le marché de l’amour de Khâu Vai est une fête unique des ethnies minoritaires du plateau calcaire de Dông Van, province de Hà Giang (Nord).