01/09/2016 17:27
Les autorités s’emploient à déterminer les dégâts et les idemnités pour les localités touchées par la pollution provoquée par le groupe taïwanais Formosa, et à les rapporter au gouvernement à la mi-septembre.
Le ministère de l’Agriculture et du Développement se coordonne avec les provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê pour recenser et évaluer les dégâts, et assister les victimes, a fait savoir le 31 août à la presse son vice-ministre Lê Van Tam.

La Sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh était à blâmer pour la grave pollution de l’environnement marin dans quatre provinces côtières du Centre. 
Photo : VNA/CVN
 
Le vice-Premier ministre Truong Hoà Binh a accepté que les comités populaires des provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê ajournent la date d’envoi de leur rapport jusqu’au 15 septembre, de sorte que le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc pourrait signer fin septembre une décision sur la répartition des indemnités, a-t-il indiqué.

En avril, des millions de poissons et de crustacés morts s’étaient échouées sur les plages des provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê, poussant les autorités à interdire la consommation des produits de la mer et portant un coup sévère à l’industrie de la pêche.

Une longue enquête a établi que la Sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh était à blâmer pour la grave pollution de l’environnement marin dans quatre provinces côtières du Centre. L’aciériste a reconnu sa responsabilité et s’est engagée à verser 500 millions de dollars de dédommagements.

Le vice-ministre Lê Van Tam a également déclaré qu’il importe de ne pas omettre les organisations et les particuliers concernés et de s’assurer que l’indemnisation s’effectue de manière ouverte et transparente.

Les résultats des études publiées le 22 août dans la province de Quang Tri par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement ont montré que les eaux de la mer du Centre ont atteint pour l’essentiel les normes de qualité des eaux pour la baignade et l’aquaculture.

Les experts ont proposé une série de mesures destinées à rétablir rapidement l’écosystème marin, dont la révision de la gestion des déchets, l’élimination des sources toxiques et l’évaluation des impacts des projets d’investissement sur l’environnement marin.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).