31/05/2019 23:39
La réunion des hauts officiels du Forum régional de l'ASEAN (ARF) a approuvé plus de 20 initiatives pour 2019-2020 à Bangkok le 31 mai. Les initiatives portaient sur les secours en cas de catastrophe, la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, la sécurité maritime, la cyber-sécurité, la dénucléarisation et le désarmement et le maintien de la paix.
>>Les hauts responsables de l'ASEAN se réunissent à Bangkok
>>La gestion des déchets plastiques marins au menu d’un forum régional de l’ASEAN
>>Les responsables de la défense de l’ARF discutent de la sécurité

L’ARF SOM fait partie d’une série de réunions de hauts officiels à la veille de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN prévue pour le mois d’août.

La réunion des hauts officiels du Forum régional de l'ASEAN s'est tenue à Bangkok le 31 mai. Photo: VNA/CVN

Les participants à la manifestation ont affirmé que l'ARF restait le principal lieu de discussion sur la coopération en matière de sécurité en Asie-Pacifique. Avec le centre de l'ASEAN, l'ARF est devenue un moteur essentiel pour l'instauration de la confiance entre les pays de la région, grâce à diverses idées sur l'instauration de la confiance et la diplomatie préventive.

La délégation vietnamienne au SOM est dirigée par le vice-ministre des Affaires étrangères, Nguyên Quôc Dung, qui dirige le SOM Vietnam.

Les délégués ont discuté des orientations futures du Forum régional de l'ASEAN et ont convenu de procéder à un examen des activités du forum au cours de la dernière décennie, tandis que le Vietnam, en tant que président du Forum régional de l’ASEAN en 2020, élaborera une vision et un plan d'action pour l’étape de nouveau développement du forum.

La réunion a également examiné un certain nombre de documents sur la sécurité régionale, qui seront soumis à la conférence des ministres des Affaires étrangères de la FRA en août.

Questions maritimes au menu

En examinant les situations internationales et régionales, les pays participants ont souligné l’importance du dialogue et de la coopération, ainsi que du renforcement de la confiance et de la diplomatie préventive pour le maintien de la paix et de la stabilité dans la région. Ils ont souligné l'importance de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la liberté de navigation maritime et aérienne en Mer Orientale. De nombreux pays ont saisi l’occasion pour souligner les principes de retenue, de règlement pacifique des différends et de respect du droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS de 1982).

Les pays ont reconnu les progrès accomplis par l'ASEAN et la Chine dans la mise en œuvre de la Déclaration sur le conduite des parties en mer Orientale (DOC), et ont exprimé l'espoir que les deux parties parviendraient rapidement à un code de conduite en mer Orientale.

S'agissant de la péninsule coréenne, les participants se sont félicités de la détermination des parties à maintenir le dialogue et à rechercher une solution globale aux problèmes qui se posent dans ce domaine. Les pays ont exhorté les parties concernées à faire tous les possibles pour promouvoir la mise en œuvre intégrale des accords conclus en matière de paix, de stabilité et de sécurité à long terme dans une péninsule coréenne dépourvue d'armes nucléaires.

S'adressant à la réunion, le chef de la délégation vietnamienne a souligné l'importance des mécanismes dirigés par l'ASEAN pour la mise en place d'une structure régionale ouverte, inclusive et fondée sur des règles, ainsi que du dialogue, de la coopération, de mesures de renforcement de la confiance et du respect du droit international dans le contexte de plus en plus de défis compliqués et diversifiés.

Le Vietnam s'est également félicité des résultats des négociations du COC entre l'ASEAN et la Chine, tout en notant ses préoccupations quant aux développements susceptibles de miner la confiance et de nuire à l'environnement pacifique et stable dans la région.

Dans un tel contexte, les pays doivent se contenir, éviter les actions unilatérales susceptibles de saper la confiance, s'abstenir de toute militarisation, se conformer au droit international et à la CNUDM, et régler les différends par des mesures pacifiques afin de maintenir un environnement favorable aux négociations du COC, a déclaré le chef de la délégation vietnamienne lors de la réunion.

La FRA compte 27 membres, soit les 10 membres de l'ASEAN, ainsi que l'Australie, le Bangladesh, le Canada, la Chine, l'Union européenne, l'Inde, le Japon, la République populaire démocratique de Corée, la République de Corée, la Mongolie, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Russie, le Timor-Leste, les États-Unis et le Sri Lanka.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Lào Cai et Yunnan renforcent leur coopération touristique La coopération en matière de tourisme entre la province de Lào Cai (Nord) et la préfecture autonome Hani et Yi de Honghe, province chinoise du Yunnan, a été discutée lors d’un séminaire tenu le 21 juin dans la province de Lào Cai.