07/04/2020 21:12
"Un sac de denrées alimentaires par jour pour ceux dans le besoin" : Tel est le message adressé aux déshérités à Hanoï ces derniers jours.

>>Des doyennes vietnamiennes soutiennent la lutte contre le COVID-19
>>Un Australien au grand cœur
>>Honorer les hommes d'affaires de bonne volonté

 

Nguyên Phan Huy Khôi prépare les sacs de denrées alimentaires pour les pauvres. Photo : VNEX/CVN 


09h00 dimanche 5 avril. Sur la rue Lê Van Luong, Nguyên Phan Huy Khôi, âgé de 38 ans, prépare sur une table plusieurs dizaines de sacs en plastique. Chaque sac contient deux sachets de nouilles instantanés, deux saucisses et deux œufs. À côté de la table, on peut lire l’annonce suivante : "Un sac de denrées alimentaires par jour pour ceux dans le besoin. Si vous n’êtes pas dans une situation difficile, merci de les laisser pour les plus démunis".

Curieux, plusieurs passants s’arrêtent pour lire l’annonce. Une femme, après plusieurs moments d’hésitations, s’avance et demande : "Puis-je en prendre un ?". Après l’accord de M. Khôi, cadeau en main, elle remercie chaleureusement ce dernier.

Il s’agit de Nguyên Thi Hoa, domiciliée au quartier de Nhân Chinh, arrondissement de Thanh Xuân. Il y a huit mois, son mari est décédé lors d’un accident de la route. Elle doit depuis nourrir seule trois enfants. 
Étant aide-ménagère pour des familles, elle est actuellement au chômage à cause de l’expansion de la pandémie de COVID-19. "De tout mon cœur, je veux adresser mes sincères remerciements aux bienfaiteurs qui viennent en aide aux plus pauvres comme nous", confie-t-elle.

Plusieurs autres personnes dans le besoin ont également reçu leur part. Jusqu’à midi, 150 sacs ont été distribués.

 

Nguyên Thi Hoa, une des bénéficiaires du programme : "Partage de la nourriture quotidienne pour surpasser ensemble le COVID-19". 
Photo : VNEX/CVN 


Le 1er avril, Hanoï a demandé à tous les magasins et services non essentiels de fermer leur porte afin d’éradiquer l’expansion du virus SARS-CoV2. Cette politique, bien qu’applaudie par les habitants, pose également aux plus démunis mais aussi aux travailleurs migrants, de nombreuses difficultés. Les citadins pauvres "sont les plus vulnérables" face au choc causé par le COVID-19, souligne Nguyên Phan Huy Khôi, directeur d’une entreprise à Hanoï. Il est à l’origine du programme : "Partage de la nourriture quotidienne pour surpasser ensemble le COVID-19".


Lorsque Nguyên Phan Huy Khôi partage cette initiative sur son compte Facebook, il a tout de suite bénéficié du soutien de ses amis. Ils lui ont envoyé de l’argent, du riz, des masques de protection, des sachets de nouilles instantanées… Il a reçu au total 70 millions de dôngs et de nombreuses marchandises de première nécessité. Sa famille a également fait don de 100 millions de dôngs et 393 kg de riz pour ce programme. "Il y a des bienfaiteurs qui n’ont pas révélés leurs noms. Dans ces moments difficiles, il y a toujours des cœurs d’or prêts à venir en aide à la communauté", partage M. Khôi. 

Depuis vendredi 3 avril, le programme : "Partage de la nourriture quotidienne pour surpasser ensemble le COVID-19" est déployé à quatre endroits à travers Hanoï. Les bénéficiaires sont demandés de faire la queue à distance de deux mètres chacun. Tous doivent porter un masque de protection. Le programme sera organisé jusqu’au 15 avril.


Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

De nombreuses solutions pour stimuler le tourisme de Lào Cai Le programme de relance du secteur du tourisme intitulé "Été de Sa Pa 2020" a été organisé du 22 au 24 mai pour attirer davantage les touristes dans la province montagneuse de Lào Cai (Nord) en général et à Sa Pa en particulier.