28/12/2018 00:15
C'est l'illustration parfaite de la trêve olympique, le summum du pouvoir du sport: divisées depuis 70 ans, officiellement en guerre depuis 1953, et sous la menace d'un conflit atomique juste avant l'ouverture des JO à Pyeongchang, au sud du 38e parallèle, la République de Corée et la République populaire démocatique de Corée se rapprochent comme par enchantement.
>>La RPDC finalise sa participation aux JO d'hiver en Corée du Sud
>>Les deux Corées ensemble pour le défilé des sportifs et l'équipe de hockey dames

La Nord-Coréenne Hwang Chung Gum et le Sud-Coréen Won Yun-jong portent le drapeau de l'équipe de Corée unifiée lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, le 9 février. Photo: AFP/VNA/CVN 

Le 9 février, les sportifs des deux pays défilent ensemble sous le drapeau de l'unification coréenne. Le lendemain, l'équipe de Corée unifiée féminine de hockey sur glace dispute son premier match devant la Suisse. La sœur de Kim Jong Un, le dirigeant suprême de la RPDC, assiste à la rencontre aux côtés du président sud-coréen.

La trêve dure au-delà de la cérémonie de clôture. Les relations intercoréennes se détendent sur tous les plans au point que les deux pays annoncent à l'automne leur intention de déposer une candidature commune à l'organisation des Jeux olympiques 2032.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.