16/10/2021 08:48
Face à l’évolution complexe de la 4e vague de COVID-19, le Vietnam a pris des décisions importantes et des actions rapides afin de minimiser les risques de propagation du virus ainsi que d’assurer la santé et la sécurité de la population.
>>Se préparer bien pour revenir à la Nouvelle normalité
>>Renouveler des mesures anti-COVID-19 en fonction du nouveau contexte

L’Agence Vietnamienne d’Information fait des dons pour la lutte contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Dès son apparition, le variant Delta a été jugé extrêmement dangereux par la communauté internationale. Au Vietnam, grâce aux efforts concertés de l’ensemble du système politique et des citoyens, le COVID-19 a été progressivement maîtrisé et repoussé.

"Nous avons contrôlé efficacement l’épidémie dans l’ensemble du pays. Le nombre de cas de contamination et de morts dans les foyers épidémiques tels que Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong, Dông Nai et Long An au Sud a nettement diminué", a déclaré le Premier ministre Pham Minh Chinh lors de la réunion gouvernementale du 2 octobre à Hanoï.

Selon le chef du gouvernement, il s’agit d’une vraie bouffée d’oxygène après que 23 villes et provinces aient appliqué la distanciation sociale de manière stricte pendant plusieurs semaines. Les habitants ont dû s’habituer aux nouvelles contraintes rendues nécessaires par la dangerosité de la situation.

De la réunion du politburo à l’appel à la solidarité 

Lorsque le pic épidémique à Bac Giang et Bac Ninh dans le Nord a commencé à diminuer, la situation à Hô Chi Minh-Ville et dans de nombreuses villes et provinces du Sud s’est détériorée. 

Dès le 11 juin, le politburo a tenu une réunion spéciale et a annoncé de nouvelles mesures visant à renforcer la prévention, la lutte contre le COVID-19 mais aussi le maintien, autant que faire se peut, des activités économiques.

Le politburo a demandé que l’ensemble du système politique se concentre sur la prévention et le contrôle de la pandémie avec l’esprit de lutter contre le COVID-19 comme l’on combat l’ennemi.

Vaccination contre le COVID-19.
Photo : VNA/CVN

Le politburo a insisté sur l’importance d’élaborer des plans et scénarios pour répondre rapidement à toutes les situations mais aussi une série de recommandations à destination des autorités locales : ne pas se montrer négligent ni satisfait des premiers résultats obtenus et faire connaître rapidement les plans de vaccination pour la population dans le but d’atteindre l’immunité collective.

Le 29 juillet, le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, a lancé un appel aux Vietnamiens à l’intérieur comme à l’extérieur du pays à redoubler d’efforts, à renforcer la solidarité et la détermination, à accompagner le PCV et le gouvernement pour contenir la crise sanitaire. Il a réitéré l’esprit de "combattre l’épidémie comme combattre l’ennemi" dans le but de protéger la santé et la vie des personnes avant tout. Il a demandé aux comités et organisations du Parti, aux administrations, aux comités de direction de la prévention et du contrôle du COVID-19 à tous les niveaux d’être plus drastiques dans la direction, de bien contrôler la situation, d’éviter toute négligence, d’être flexibles et créatifs pour mener à bien ce travail important.

En août, la situation épidémique à Hô Chi Minh-Ville et dans de nombreuses provinces du Sud était toujours très préoccupante. Une réunion des hauts dirigeants du pays a ainsi eu lieu le 24 août à Hanoï avec la participation du secrétaire général Nguyên Phu Trong, du président Nguyên Xuân Phuc, du Premier ministre Pham Minh Chinh, du président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê, du secrétaire permanent du secrétariat du Comité central du Parti Vo Van Thuong.

À cette occasion, le chef du PCV a mis l’accent sur "le perfectionnement des plans et des scénarios de prévention et de contrôle de l’épidémie conformément à la nouvelle situation, empêchant l’épidémie de se propager". Parallèlement, il a été convenu que l’effort devait se concentrer sur la mise en œuvre de la stratégie vaccinale, en particulier l’approvisionnement et l’organisation de la vaccination dans les localités, notamment dans les foyers épidémiques comme Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong, Dông Nai, Long An, etc. "Mettre en œuvre rapidement une vaccination à grande échelle pour minimiser l’impact négatif de la maladie", a remarqué Nguyên Phu Trong.

Les hauts dirigeants ont également approuvé les recommandations du gouvernement sur les solutions pour mobiliser les forces et compléter les ressources pour la prévention et le contrôle de l’épidémie.

Directive N°16 puis 16+

Face à l’évolution complexe de la 4e vague épidémique, les réunions du gouvernement et du Premier ministre sur la prévention et le contrôle du COVID-19 se sont densifiées. Dans l’objectif de protéger et de prendre soin de la santé des gens avant tout, le Premier ministre a dû prendre des décisions extrêmement difficiles. Ce fut le cas quand ce dernier décida d’appliquer la directive N°16 sur la distanciation sociale à Hô Chi Minh-Ville à partir de 00h00 le 9 juillet.

Après Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong et Dông Nai, le Premier ministre décida d’ajouter un certain nombre de provinces dont Cân Tho, Binh Phuoc, Tây Ninh, Bà Ria - Vung Tàu, Tiên Giang, Long An, Vinh Long, Dông Thap, Bên Tre, Hâu Giang, An Giang, Bac Liêu, Soc Trang, Trà Vinh, Cà Mau et Kiên Giang sur la liste des localités devant mettre en œuvre la directive N°16.

Le télégramme officiel N°1063 sur la prévention du COVID-19 du Premier ministre, publiée le 31 juillet, obligea 19 provinces du Sud à maintenir la distanciation sociale conformément à la directive N°16 pendant 14 jours supplémentaires.

"Il ne fallait absolument pas laisser les gens quitter la province ou la ville où ils vivent après le 31 juillet jusqu’à ce que les mesures de distanciation soient terminées. Il fallait les renvoyer dans leur ville natale de manière active, humaine et contrôlée", avait-t-il insisté.

Parallèlement à ce contrôle strict, le chef du gouvernement avait aussi indiqué qu’il fallait mettre en œuvre les mesures nécessaires pour soutenir la vie et la santé des habitants afin qu’ils puissent se sentir en sécurité.

Après plus d’un mois de mise en place de la distanciation sociale, l’épidémie a commencé à diminuer dans beaucoup de localités. Cependant, des foyers de contamination pouvant éclater n’importe quand et n’importe où, le Premier ministre Pham Minh Chinh a signé et promulgué le 23 août le télégramme N°1102 sur le renforcement des mesures de prévention et de contrôle du COVID-19 dans tout le pays. Dans ce télégramme, le Premier ministre a souligné que les communes, districts et bourgs devaient être comme des "forteresses" et les habitants, "des soldats".

Le respect des réglementations par les populations joue en effet un rôle déterminant dans la réussite du contrôle des épidémies. C’est la responsabilité, le devoir et le droit de chaque citoyen de protéger sa santé, celle de sa famille et celle de la communauté. "La victoire sur l’épidémie est la victoire du peuple", a-t-il déclaré.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.