23/03/2018 17:08
Le Vietnam est une destination prisée des investisseurs sud-coréens. Plusieurs groupes de ce pays font des affaires au Vietnam et placent leurs fonds dans l’économie vietnamienne.
À l'intérieur du complexe Samsung Electric à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : zing.vn/CVN


Le groupe Samsung fêtera en avril prochain ses 10 ans au Vietnam, avec un fonds d’investissement de plus de 17,4 milliards de dollars et un chiffre d’affaires à l’exportation de plus de 54 millions de dollars en 2017. Bien que Samsung demeure un investisseur de premier plan au Vietnam, son entrée sur le marché n’est pas nouvelle. Récemment, d’autres noms sud-coréens sont apparus, comme le groupe CJ, ou encore KEB Hana qui suit de très près les actions de la Banque d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV). Lotte Card Ltd vient lui d’achever l’acquisition de TechcomFinance. D’autres géants tels Taekwang, KB Financial, Mirae Asset Life Insurance, Samsung Securities… se ruent aussi vers le Vietnam.

De récentes informations laissent penser que Mirae Asset Global Investments, membre du groupe financier Mirae Asset Financial souhaiterait acheter la totalité des actions de la société par action Tin Phat, puis en revendrait 30%  à la Compagnie d’investissement et de commercialisation des fonds étatiques (SCIC) afin de créer une joint-venture au Vietnam.

Quant à Samsung Securities, il souhaite collaborer avec Caldera Pacific, société hongkongaise, afin d’acquérir la société vietnamienne Dragon Capital.
 

Le centre Lotte Mart à Binh Duong (Sud). Photo : CTV/CVN


L’apparition de plusieurs nouveaux noms dans le secteur économique prouve que les Sud-Coréens choisissent un autre canal pour pénétrer le marché vietnamien. Leur nouvelle stratégie est de contribuer à des apports ou d’acquérir des actions de compagnies vietnamiennes au lieu des investissements directs comme autrefois. Ils investissent dans tous les secteurs de l’économie vietnamienne, du secteur bancaire (Shinhanbank) et financier jusqu’au secteur des biens de consommation. Même Samsung Pay a investi le marché Vietnamien depuis l’année dernière. Les sociétés de vente en détail comme Lotte ou E-Mart ne cessent, quant à elles, d’étendre leurs parts de marché au Vietnam. Les domaines de la culture et du divertissement ont aussi vu se développer l’implantation des Sud-Coréens à l’instar de CJ. Sans oublier les domaines de l’énergie, de l’agriculture et des hautes technologies, représentés par KEPCO, Doosan ou encore Samsung…


Premier investisseur au Vietnam
 

Au Centre commercial Vinh - Namyangju dans la ville de Vinh, province de Nghê An (Centre). Photo : CTV/CVN


D’un montant de 58,8 milliards de dollars, soit 18,2% de la totalité des capitaux d’investissements étrangers au Vietnam, la République de Corée est le leader des investissements étrangers au Vietnam.
 

Selon le Département des investissements étrangers (ministère du Plan et de l’Investissement), les investisseurs géants sud-coréens apparaissant dans la liste de Fortune 500 ont des projets au Vietnam, comme LG, GS, Posco, Huyndai, Kepco, SK… Certains de ces projets sont de grande envergure et pourraient jouer un rôle important dans le développement socio-économique au Vietnam. Avec un poids de de 50 milliards de dollars en production et en exportation l’an dernier, Samsung est considéré comme un des facteurs de croissance économique au Vietnam, qui s’élevait à 6,81% en 2017.


Huong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.