03/05/2021 13:48
À quelque 80 km de la capitale Hanoï, le chef-lieu de Kiên Khê est réputé depuis longtemps pour ses galettes de riz grillées. Avec plus de 100 ans d’existence et traversant les vicissitudes du temps, le métier de confection de ces produits se restaure actuellement et contribue à développer l’économie locale.
>>La galette de riz, un biais par lequel s’exprime le patriotisme

Riz, sésame, arachides, farine de blé, il s'agit des principaux ingrédients pour la production des galettes de riz.

Un jour d'avril, Truong Van Tinh, propriétaire d’un établissement de production de galettes de riz grillées dans le chef-lieu de Kiên Khê, district de Thanh Liêm, province de Hà Nam au Nord, emmène les cadres du Centre de recherche et de développement des systèmes agricoles, relevant de l’Académie d’agriculture du Vietnam, assister au processus de production des galettes de riz grillées.
 
Sous un soleil de plomb, deux ouvriers se précipitent pour sécher les galettes de riz. "Aujourd’hui, le temps est favorable au séchage. Nous ferons sécher toute cette quantité pendant environ 5-7 heures", révèle M. Tinh. À noter que sa famille s’est lancée dans la confection et le commerce des galettes de riz grillées depuis longtemps. 


Les principaux ingrédients pour la production des galettes de riz sont le riz, le sésame, les arachides et la farine de blé. Les habitants de Kiên Khê mettent un point d’honneur à sélectionner des ingrédients de qualité, ceux-ci faisant la réputation du produit final.
 
Après avoir enlevé les grains de riz de mauvaise qualité, celui-ci est lavé et mis à tremper dans l'eau pendant 5 à 8 heures. Ensuite, le riz est mélangé avec les autres ingrédients et l’ensemble est moulu.  "Le mélange obtenu ne doit être ni trop épais ni trop liquide. L’artisan peut le vérifier palpant la pâte. Si la pâte coule à petit débit, elle répond à la norme. Si la pâte est trop diluée, il sera difficile de former le bord de la galette et, surtout, le produit n’atteindra pas la norme requise", confie M. Tinh.

Ensuite, c’est l’étape de confection. Si dans le passé, les habitants de Kiên Khê confectionnaient tout à la main ou avec des outils simples, aujourd’hui, ils utilisent les machines automatiques. Cela ne veut pas dire que l’artisan n’a plus rien à faire. En effet, l’épaisseur du produit fini dépend du réglage du moule de la machine. Au cours du processus de la confection, le travailleur saupoudre le mélange d'arachides déjà broyées et de graines de sésame.
 

Le séchage des produits nécessite une température supérieure à 35°C.

Après leur confection, on met les galettes dans des moules en bois et puis on les laisse sécher au soleil pendant 5-7 heures. La température idéale pour le séchage est de 35°C minimum. Si le beau temps n’est pas au rendez-vous ou si le climat est trop humide, les artisans mettent les galettes dans des fours électriques.

"Heureusement, les producteurs ne dépendent pas trop du climat. Nous avons en effet des fours destinés au séchage si le temps est trop mauvais. Mais, en retour, les coupures de courant sont un vrai problème puisqu’elles impactent toutes les étapes du processus de production", affirme M. Tinh. 

Le grillage est également une étape essentielle de la confection des galettes de riz. La mécanisation aide les habitants de Kiên Khê à perfectionner cette étape. Chacune des galettes gonfle uniformément des deux côtés. C’est à ce moment là qu’elle prend sa couleur dorée et son arôme spécial aux parfums d’arachides et de sésame. La galette de riz grillée de Kiên Khê est assez lourde, environ 200 g/pièce, avec une épaisseur de près de 2 mm.


Une activité économique clé

Le métier de fabrication des galettes de riz grillées existe depuis une centaine d'années à Kiên Khê. Aujourd’hui encore, ce métier traditionnel est maintenu et développé. Actuellement, Kiên Khê compte plus de 30 familles vivant de cette activité et chaque jour, quelques 20.000 unités sont produites. Représentante de l’artisanat traditionnel, la galette de riz grillée continue de créer des emplois et d’augmenter les revenus de la population locale. 

Le grillage des galettes de riz constitue une étape essentielle.

Néanmoins, comme tout produit, la galette de riz fait face à des concurrents, produits dans d’autres localités ou de manière industrielle. "Nous souhaitons que nos produits se vendent plus facilement sur le marché et rencontrer d’autres artisans fabriquant des produits similaires dans d’autres localités pour échanger  nos expériences respectives. Plus le métier se développe, plus il aide les habitants locaux à augmenter leurs revenus et contribue à réduire la pauvreté. Actuellement,  chaque jour, ma famille vend environ 3.000 unités qui sont emmenées en voiture vers d’autres localités du pays",  déclare Truong Van Tinh.

Pour pérenniser ce métier traditionnel et dans le but de créer une véritable image de marque, la coopérative So Kiên a été créée en mai 2019 avec la participation de représentants de 33 familles produisant actuellement des galettes de riz grillées.  Elle se chargera de gérer le label So Kiên pour les produits une fois qu’il sera autorisé par le Département de la propriété intellectuelle du Vietnam, ce qui devrait être le cas vers la fin de cette année.  

Pour pérenniser ce métier traditionnel et dans le but de créer une véritable image de marque, la coopérative So Kiên a été créée en mai 2019 avec la participation de représentants de 33 familles produisant actuellement des galettes de riz grillées.  Elle se chargera de gérer le label So Kiên pour les produits une fois qu’il sera autorisé par le Département de la propriété intellectuelle du Vietnam, ce qui devrait être le cas vers la fin de cette année. "La création de cette coopérative s’inscrit dans le cadre du programme OCOP +À chaque commune son produit+  du ministère de l'Agriculture et du Développement rural. Nous voulons préserver notre métier traditionnel et créer des emplois stables pour les artisans", révèle Truong Van Hoàng, directeur de la coopérative So Kiên.

Atelier sur la propriété intellectuelle à destination des membres de la coopérative So Kiên, à Hà Nam. 

Afin de développer la production ainsi qu’aider la coopérative à bien gérer la marque dans l’avenir, le Comité populaire de Hà Nam et le Service provincial des sciences et des technologies ont invité le Centre de recherche et de développement des systèmes agricoles relevant de l’Académie de l’agriculture du Vietnam à mettre à jour des connaissances sur la propriété intellectuelle en faveur des membres de la coopérative So Kiên.

Lors de la formation, les participants ont également exprimé leur souhait de voir leurs produits mieux valorisés sur le marché. "Nous avons aidé la province de Hà Nam, en particulier la coopérative So Kiên, à construire leur marque et à l’enregistrer sous le droit de propriété intellectuelle auprès du Département de la propriété intellectuelle. À travers ces formations, nous aidons les travailleurs à obtenir les connaissances indispensables en matière de gestion du label et de commerce des produits", partage Bùi Kim Dông, expert dudit centre.

Les consommateurs se sont progressivement habitués aux galettes de riz grillées du chef-lieu de Kiên Khê, province septentrionale de Hà Nam.

Les galettes de riz grillées du chef-lieu de Kiên Khê sont maintenant vendues dans de nombreuses provinces du pays, en particulier dans les provinces du Nord. Les consommateurs ont progressivement découvert le goût délicieux et si caractéristique de cette galette faite de manière traditionnelle. Selon les prévisions, vers la fin de cette année, la marque de galettes Kiên Khê sera disponible et protégée, permettant aux consommateurs de mieux reconnaître le produit et aux producteurs de diffuser davantage leurs galettes sur le marché. Cette initiative contribue au maintien d’un métier traditionnel ainsi qu'au développement de l'économie locale.

Texte et photos : Phuong Mai/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Une palette de programmes promotionnels chez Saigontourist Les établissements membres de Saigontourist proposent des programmes promotionnels du 1er avril au 30 juin. Des réductions allant jusqu’à 60% sont appliquées sur les tarifs de chambres, en plus d’autres services à prix cassés.