26/11/2020 00:03
Le marché vietnamien des fusions et acquisitions (M&A) est considéré comme le moins touché par la pandémie de COVID-19 parmi les pays d’Asie du Sud-Est, mais dans le nouvel état normal, la valeur des M&A devrait se réduire à 3,5 milliards d'USD en 2020.

Ce nombre ne représente que 48,6% de la valeur de 2019 de 7,2 milliards d'USD.

La pandémie continue de faire rage et a un impact énorme sur le marché mondial, faisant des ravages sur le marché mondial des fusions et acquisitions.

Le forum M&A Vietnam 2020, le 24 novembre à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Vu Anh/CVN

Les données de MergerMarket ont montré que le volume et la valeur des transactions ont diminué au premier semestre de cette année, avec 6.938 transactions d’une valeur de 901,6 millions de dollars, en baisse de 32% en volume et de 53% en valeur sur un an.

Après plus d’une décennie de forte croissance avec des milliers de transactions et une valeur totale de près de 50 milliards de dollars, les activités de fusions et acquisitions se sont révélées un canal efficace de mobilisation de capitaux, a déclaré le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Quôc Phuong, lors du Forum M&A Vietnam 2020 tenu mardi 24 novembre à Hô Chi Minh-Ville. Elles ont contribué à la restructuration économique du Vietnam et au processus d’actionnarisation des entreprises étatiques, a-t-il indiqué, ajoutant que les fusions et acquisitions sont utilisées par les compagnies étrangères comme le plus court chemin pour pénétrer et renforcer leur présence au Vietnam de manière efficace et à moindre coût.

Le Vietnam est en train de devenir une destination d’investissement sûre et attractive après avoir réussi à contrôler la pandémie de Covid-19 et de nombreuses opportunités s’ouvrent, a-t-il estimé Lê Trong Minh, rédacteur en chef du journal Dâu Tu (Investissement) et chef du comité d’organisation, soulignant les mouvements possibles de capitaux hors de grands marchés mais risqués. La vague de fusions et acquisitions sera retardée car les acheteurs et les vendeurs ne peuvent pas se rencontrer en raison de la pandémie, ce qui rend l’accord plus long que prévu. Pendant ce temps, les entreprises nationales tentent de trouver des moyens d’adapter et de modifier les stratégies d’investissement des entreprises, a-t-il fait savoir.

Selon Dang Xuân Minh, président d’AVM Vietnam, la pandémie de COVID-19 et la nouvelle normalité ont poussé les investisseurs et les entreprises à ajuster leurs stratégies et à accroître leurs activités de restructuration. Les initiés du marché ont prédit que la valeur des fusions et acquisitions au Vietnam pourrait atteindre 3 à 4 milliards de dollars cette année, mais il a déclaré que le nombre pourrait être plus élevé si une ou deux transactions de grande valeur étaient signées.

Les données d’AVM ont montré que les activités de fusions-acquisitions sont vigoureuses dans les domaines de l’immobilier, de la finance-banque, de l’industrie, du commerce de détail, de la logistique, de l’agriculture et des services médicaux. Les investisseurs étrangers ont également dominé le marché avec des entreprises venant du Japon, de la République de Corée, de Thaïlande et de Singapour.

Cependant, les entreprises vietnamiennes participent activement au marché en tant qu’acheteurs. En 2018, seulement 18% des transactions ont été achetées par des entreprises vietnamiennes, tandis que ce taux en 2019-2020 a presque doublé pour atteindre 33%. Les investisseurs et les entreprises vietnamiennes croient toujours en la résilience du marché des fusions et acquisitions dans la période post-pandémique. Selon les prévisions de la CMAC Academy, le marché pourrait connaître une reprise en forme de V en 2021-2022 avec une valeur atteignant 4,5 à 5 milliards de dollars l’année prochaine et 7 milliards de dollars d’ici 2022.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.