24/02/2017 16:31
Pour entrer sur le marché vietnamien, le conditionnement des fraises importées de République de Corée doit mentionner «Pour le Vietnam».
>>Promotion du commerce des produits agricoles via Lào Cai
>>Des fraises coréennes cultivées au Vietnam

Les consommateurs vietnamiens s'intéressent bien aux fraises.
Photo : Bùi Phuong/CVN


En réponse à une forte demande de fraises coréennes, le Département de la protection végétale du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural vient de publier les normes de quarantaine végétale pour ce produit. Ces fraises doivent être produites, emballées et conservées dans un établissement enregistré par l’organisme chargé de la quarantaine végétale de la République de Corée. La mention «Pour le Vietnam» doit être imprimée sur les emballages, ainsi que les informations réglementaires du producteur.

Ces fraises doivent aussi avoir été contrôlées par l’organisme sud-coréen de quarantaine végétale pour la délivrance d’un certificat assurant que «L'envoi a été inspecté en République de Corée et déclaré exempté de quarantaine parasitaire de l'Annexe 1 des Exigences phytosanitaires pour l'importation au Vietnam des fraises fraîches (Fragaria ananassa Duchense) de la République de Corée». D’autre part, il ne doit pas y avoir de présence de terre, de feuilles et autres parties du fraisier dans les lots.

Les fraises sud-coréennes sont importées au Vietnam depuis décembre 2016. Ce produit est prisé par le consommateur vietnamien, en particulier à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville.

Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) lancera un bus de nuit à impériale à toit ouvert de 19h30 à 20h30 à partir du 1er août pour attirer plus de passagers.