21/02/2017 12:05
Les forces irakiennes soutenues par des avions et des hélicoptères se sont rapprochées le 20 février de la périphérie sud-ouest et de l'aéroport de Mossoul malgré la résistance des jihadistes du groupe État islamique (EI).

>>L'Irak lance la bataille pour reconquérir l'Ouest de Mossoul
>>Mossoul : les forces irakiennes reprennent deux localités au sud

 

Les forces irakiennes resserrent l'état sur l'EI à Mossoul.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'opération lancée le 19 février pour reprendre la moitié ouest de Mossoul a reçu le soutien du nouveau secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, qui a effectué sa première visite à Bagdad depuis l'entrée en fonctions de l'administration Trump.

La partie orientale de Mossoul, séparée de la partie occidentale par le fleuve Tigre, avait été déclarée "totalement libérée" fin janvier, trois mois après le début de la vaste offensive militaire pour reprendre la deuxième ville d'Irak, conquise par l'EI en juin 2014.

Après avoir pris une quinzaine de localités, les forces fédérales ont atteint le 20 février le point de contrôle d'Akarab.

"C'est très important parce qu'il est considéré comme la porte sud de Mossoul", a déclaré à l'AFP le général Haider al-Mtoury, de la police, l'une des forces fédérales participant aux opérations.

Il a précisé que ses troupes étaient désormais à deux kilomètres de la périphérie de la ville malgré les actions de guérilla de l'EI comme les attentats suicide et les explosions de véhicules piégés.

Il reste "quelque 2.000" jihadistes dans la partie occidentale de Mossoul, a indiqué le 20 février un responsable américain du renseignement. Leur nombre était estimé à entre 5.000 et 7.000 avant le début de la vaste offensive, le 17 octobre, pour reprendre à l'EI son dernier grand bastion en Irak.

Les forces irakiennes ont également sécurisé une zone stratégique sur les collines dominant l'aéroport de Mossoul.

La conquête de cet aéroport, qui ne fonctionne plus, et d'une ancienne base militaire adjacente ouvrirait la voie à un assaut sur la périphérie sud-ouest de Mossoul, à proximité du Tigre.

Les jihadistes ont établi une ligne de défense renforcée au nord de cet aéroport. Elle protège notamment la vieille ville, au coeur de Mossoul, une zone densément construite où les véhicules blindés de l'armée irakienne auront du mal à se déplacer.

Plus à l'ouest, les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire) ont progressé pour atteindre la route reliant Mossoul à Tal Afar, une ville encore sous le contrôle de l'EI. Elles renforcent ainsi l'encerclement des jihadistes défendant Mossoul-Ouest.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) lancera un bus de nuit à impériale à toit ouvert de 19h30 à 20h30 à partir du 1er août pour attirer plus de passagers.