23/09/2020 16:40
Au Vietnam, à chaque saison correspond une fleur, “Mùa nào thức nấy”. La fleur de flamboyant (Hoa phượng vỹ) symbolise l’été et représente le mois de mai à Hanoï. Elle est appelée "fleur de phénix" pour sa couleur semblable à celle des rectrices de l’oiseau légendaire.
>>Ngẫm trăng
>>Sel de lune


Giờ mới thấy hoa có màu nỗi nhớ
Les fleurs ont la couleur de la mémoire


Lorsque la saison estivale fait son entrée, les magnifiques fleurs de flamboyants avec leur couleur rouge écarlate incarnent la chaleur des sentiments et la gaieté. Cette spectaculaire floraison est souvent accompagnée du chant assourdissant des cigales. Quel plaisir de se promener et profiter de cette réjouissante explosion de couleurs et de senteurs !

Cette fleur est aussi surnommée la fleur des étudiants car son arbre se trouve souvent dans les cours des écoles. Lorsque le flamboyant fleurit, il annonce la venue des examens et des vacances.

Il est le témoin des séparations de fin d’année et des souvenirs inoubliables de jeunesse.

"Giờ mới thấy hoa có màu nỗi nhớ"

Maintenant je vois que “ Les fleurs ont la couleur de la mémoire

Cet adage exprime très poétiquement que les fleurs de phénix ravivent ardemment des souvenirs impérissables mais nostalgiques.

La fleur de phénix évoque également le premier amour pur et passionné. L’étudiant déclare sa flamme de façon romantique en pressant la fleur dans un joli carnet donné à l’être aimé. Ce geste d’amour a inspiré de nombreux poèmes et chansons.

Mais c’est à Hai Phong, la ville portuaire du Nord, que la fleur est la mieux célébrée. Quand arrive l’été, les fleurs de flamboyants colorent les rues et les citoyens fêtent la libération de la ville, le 13 mai 1955. Les fleurs personnifient le caractère des habitants de Hai Phong, francs et dynamiques. Le Festival des flamboyants rouges constitue un événement important pour cette ville portuaire.

Découvrons cette merveilleuse chanson qui rend hommage aux fleurs du flamboyant rouge :

Phượng hồng


Những chiếc giỏ xe chở đầy hoa phượng,
Em chở mùa hè của tôi đi đâu,
Chùm phượng vĩ em cầm là tuổi tôi 18,
Thuở chẳng ai hay thầm lặng mối tình đầu.

Mối tình đầu của tôi
Là cơn mưa giăng giăng ngoài cửa lớp,
Là áo ai bay trắng cả giấc mơ
Là bài thơ còn hoài trong vở,
Giữa giờ chơi mang đến lại mang về.

Cánh phượng hồng ngẩn ngơ,
Mùa hè đến trường khắc nỗi nhớ trên cây,
Và mùa sau biết có còn gặp lại,
Ngày khai trường áo lụa gió thu bay.

Mối tình đầu của tôi
Nhờ cây đàn buông tiếng xa xôi,
Ai cũng hiểu chỉ một người không hiểu,
Nên có một gã khờ ngọng nghịu đứng làm thơ.

Em chở mùa hè đi qua còn tôi đứng lại
Nắng ngập đường một vạt tóc nào xa.

Vu Hoàng - Dô Trung Quân

Fleurs de phénix roses

Panier rempli de fleurs de phénix,
Où emmènes-tu mon été,
Le bouquet de phénix, que tu tiens, a mon âge, 18 ans,
À cet âge, personne ne le savait, je gardais mon premier amour silencieux.

Mon premier amour
La pluie coulait sur la porte de la classe,
Un áo dài(*) blanc est entré dans mon rêve
Ce sont les vers que j’ai écrit dans le cahier,
Pendant la récréation, je te l’ai apporté puis je l’ai remporté.

Oh ! Stupides phénix roses,
Cet été à l’école, j’ai gravé ma nostalgie sur l’arbre,
Et la saison prochaine, je ne sais encore si je pourrai te revoir,
Le jour de la rentrée, le vent d’automne soufflera sur l’áo dài de soie.

Mon premier amour
J’envoie mes pensées par les cordes de la guitare dont je joue,
Tout le monde comprend mais toi seule ne l’entend pas,
Le garçon idiot et maladroit compose un poème.
Tu traverses l’été et me laisses seul 
Le soleil inonde la route mais tes longs cheveux sont au loin.

Traduction de Lise Piquette/CVN

* Ao dài : tunique traditionnelle des Vietnamiennes
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
La princesse et les partisans [11/10/2020 11:22]
Parler de sexe sans le dire [04/10/2020 06:18]
L’automne [27/09/2020 08:50]
La lune [26/09/2020 06:54]
Ngẫm trăng [12/09/2020 09:27]
Une tranche d’été [08/08/2020 09:34]
Sel de lune [30/07/2020 18:08]
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.