01/03/2021 17:22
Parmi les premiers signes du printemps au Vietnam se trouvent les fleurs de poirier sauvage (Pyrus communis). On peut aujourd’hui commencer à les voir dans les rues de Hanoï, captivant les habitants de la capitale avec leurs couleurs époustouflantes.
>>En plein printemps, les fleurs de pamplemoussier ont le vent en poupe 
>>La fleur de pêcher dans la symbolique vietnamienne

Les superbes fleurs de poiriers embellissent les rues hanoïennes.

Alors que le temps se réchauffe et que la bruine printanière tombe dans les rues de Hanoï, on peut observer la floraison des fleurs de poirier sauvage dans de nombreuses rues de la capitale.

Remplaçant la fleur rose et vive de pêcher et le kumquat orange frais des jours du Têt (Nouvel An lunaire), les fleurs de poire blanches sont visibles entre la fin du mois de février et la mi-mars. Si un soin particulier y est apporté, ces fleurs peuvent garder leur superbe pendant deux à trois mois.

Pour en acheter, il est possible d’aller au marché aux fleurs de Quang Ba et dans ses rues environnantes. Les vendeurs les reçoivent des provinces montagneuses du Nord de Lào Cai, Lang Son et Cao Bang.

Le prix d’une branche de la fleur est assez élevé par rapport aux plantes de décoration du Têt, il faudra compter entre 300.000 et 5 millions de dôngs.


Texte et photos : Duc - Phu - Toàn/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.