05/02/2021 22:23
La coopérative de commerce et de services agricoles Khang Thai, district de Phu Xuyên à 40 km du centre-ville de Hanoï, est le premier modèle au Vietnam utilisant des tiges de bananier pour les transformer en articles de la vie quotidienne.
>>Dire non aux sacs en plastique et produits non réutilisables
>>Les bananes vietnamiennes bien vendues au marché japonais

Les fibres de bananier sont séchées au soleil.
Photo : VNA/CVN

Les produits en fibres de bananier de la coopérative Khang Thai, qui  participent au programme  "À chaque commune, son produit" (OCOP), se sont  vus attester du label 5 étoiles. Exportés, ils  promettent de rapporter au pays des centaines de millions d’USD.  Une prometteuse filière d’économie rurale qui consiste à transformer des fibres de tronc  de bananier a ainsi vu le jour.

Des cultures de bananiers s’étendent sur 100 hectares  dans les communes de Khai Thai, Hông Thai, Nam Tiên et Van Nghe, district de Phu Xuyên (Hanoi).

Le bananier n'est pas un arbre mais une plante herbacée dont les tiges ne portent qu'une seule fois des fruits . Elles sont ensuite coupées et généralement brûlées en bordure des champs, créant une source de pollution. Apprenant que  la SARL MTV Musa Pacta était la première société au Vietnam à transformer les bananier en fibres servant à fabriquer des articles de consommation, Nguyên Duc Tuan a créé la coopérative de commerce et de services agricoles Khang Thai, en souhaitant  faire de ces troncs  des produits rentables.

La coopération compte actuellement 35 employés  et ses trois établissements se répartissent dans les communes  de Lâp Phuong et Vinh Trung, district de Phu Xuyên.  Toutes les parties du bananier sont utilisables : les fibres sont séchées puis servent à faire des produits de la vie quotidienne, le jus extrait du tronc sert à arroser les légumes, et les résidus sont transformés en engrais car ils sont riches en minerais et respectueux de l’environnement.

"La coopérative multiple ses établissements de production dans l’ensemble du district pour atteindre le but d’exporter  chaque année 3.000 tonnes de fibres et de  produits à base de fibres de bananier", a informé Nguyen Duc Tuân, directeur de la coopérative.

Une autre joie. Le centre d’assistance au transfert technologique du ministère des Sciences et  Technologies est venu examiner le modèle de Khai Thai afin d’ensuite le répandre dans l’ensemble du pays.

Produits artisanaux fabriqués à partir de fibres de bananier.
Photo : Thanh Xuân/CVN

Le ministère créera des zones de culture de bananier et de coopération avec la coopérative Khai Thai, dans les 63 villes et provinces du pays.

"Nous avons reçu des commandes  de fibres de bananier et produits dérivés de plusieurs pays étrangers tels que  Japon ou Singapour… Cette filière,  vieille d’une vingtaine d’années, enregistre une croissance annuelle de 16% et s’avère un marché prometteur", a confié Bui Khanh Dung, directeur de la société Musa Pacta.

VNP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Ouverture de l'Année nationale du tourisme 2021 dans la province de Ninh Binh La cérémonie d'ouverture de l'Année nationale du tourisme – Fête de Hoa Lu 2021 sur le thème "Hoa Lu - Ancienne capitale millénaire" a eu lieu le 20 avril dans la commune de Truong Yen, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).