13/12/2015 16:15
Des élections ouvertes pour la première fois aux femmes, candidates et électrices, se sont tenues le 12 décembre en Arabie saoudite, un scrutin perçu comme un timide progrès dans ce royaume ultra-conservateur régi par une version rigoriste de l'islam.
>>Fin de campagne en Arabie pour la première élection ouverte aux femmes

La candidate saoudienne Amal Badreldin al-Sawari est à l'extérieur d'un bureau de vote après avoir voté, le 12 décembre à Ryad.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les bureaux de vote ont fermé à 17h00 (14h00 GMT). Un responsable électoral, Mohamed al-Kharji, a dit dans la journée que la participation était "meilleure" qu'en 2011, en raison de l'impulsion donnée par les jeunes et les réseaux sociaux.

Aucune précision n'a été donnée par les autorités quant à la date de l'annonce des résultats.

En très grande majorité voilées et vêtues d'abbayas noires couvrant leur corps de la tête aux pieds, des Saoudiennes ont participé à ces élections municipales, même si les chances de voir des candidates élues sont minces.

"Maintenant, les femmes ont une voix", a déclaré Awatef Marzouq, la trentaine, en disant avoir "pleuré" après avoir voté à Ryad. "Ce sont des choses qu'on voyait à la télévision dans d'autres pays, sans pouvoir le faire nous-mêmes", a-t-elle expliqué.

L'Arabie saoudite était le dernier pays à dénier à ses citoyennes le droit de vote. Ce royaume est l'un des plus restrictifs au monde pour les femmes qui n'ont pas le droit de conduire et doivent obtenir l'accord d'un homme pour travailler ou voyager. C'est ainsi conduites en voiture par un homme que les femmes se sont rendues le 12 décembre dans les bureaux de vote.

Électeurs et électrices devaient choisir entre 6.000 candidats hommes et 900 femmes.

"Étape très positive"

Tous briguaient un siège dans les 284 conseils municipaux, des assemblées aux pouvoirs limités qui sont les seules dans le royaume à être composées de représentants élus.

Malgré la présence de candidates, Awatef Marzouq a "voté pour un homme" car il proposait de créer davantage de crèches.

"Cette étape sera (...) très positive", a déclaré Amal Badreldin al-Saouari, candidate à Ryad, alors qu'il était quasiment impossible aux journalistes de sexe masculin d'interroger ou même de s'approcher d'électrices.

La mixité dans les lieux publics étant interdite, les Saoudiennes en campagne n'ont pu rencontrer que leurs électrices qui étaient 119.000 à s'être inscrites pour la première fois sur près de 1,5 million d'électeurs, selon des chiffres officiels.
 
AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.