23/08/2020 14:43
Depuis plusieurs mois, elles ont pour mission de préparer les portions destinées aux personnes des zones de confinement de la IVe Zone militaire, dans la province de Thua Thiên Huê, au Centre. Ces femmes militaires doivent laisser de côté leur devoir familial pour veiller à l’alimentation des personnes en quarantaine.
>>Des soldats en première ligne dans le combat contre le COVID-19
>>COVID-19 : Dà Nang poursuit sa politique de distanciation sociale

En accompagnant le personnel médical en première ligne du combat contre l’épidémie du COVID-19, les femmes soldats travaillent d’arrache-pied dans les zones de confinement afin de garantir le bien-être et la santé des citoyens.

Préparer des portions dans la zone de confinement de la IVe Zone militaire à Thua Thiên Huê (Centre). Photo : Duy Dông/CVN

Il est 05h30 du matin. Les alarmes retentissent dans la zone de confinement du Commandement militaire de la province de Thua Thiên Huê. Des centaines de personnes sortent des bâtiments pour faire leur gym, marcher un peu et respirer l’air frais du matin. À quelques encablures des dortoirs, se trouvent les cuisines de campagne qui ont été construites il y a à peine quelques semaines.

Les femmes militaires se hâtent de préparer les repas de plus de 600 citoyens en quarantaine. Peu savent qu’afin d’accomplir cette mission, elles doivent se lever à 03h00 du matin. Elles s’occupent chacune d’une tâche : l’une lave les légumes, l’autre coupe la viande alors qu’une dernière cuit le riz, avant de répartir les portions qui seront servies à 06h00. Malgré leur travail pénible, les sourires et la joie transparaissent toujours sur leur visage, derrière les masques.

La commandante Hô Thi Thanh Binh du Commandement militaire de la province de Thua Thiên Huê explique que "pour cuisiner les repas, nous devons mettre en place un menu puis acheter des ingrédients frais. Nous cueillons aussi les légumes de notre potager afin de diversifier les plats. Le travail est dur mais personne ne se plaint, ni ne néglige son devoir", confie Mme Binh.

Les repas, après avoir été divisés dans des boîtes, sont distribués à chacun et une fois la distribution terminée, alors enfin, le personnel militaire femme peut se restaurer à son tour.

La mission nationale, une priorité 

Dans la cuisine de l'École militaire de la province de Thua Thiên Huê où les portions sont soigneusement confectionnées pour les personnes en quarantaine. Photo : VNA/CVN

Le régiment 996 du Commandement militaire de la province de Quang Binh, au Centre, accueille les personnes placées en confinement dès les premiers jours de l’épidémie. Ici, il n’y a que huit femmes militaires qui travaillent sans compter jour et nuit. Nguyên Thi Khanh Hoà est assignée à la préparation des repas.

Son mari, Pham Van Duong la remplace pour assumer ses tâches familiales : s’occuper des enfants et faire le ménage à la maison… D’autres femmes soldats ont confié leurs enfants à leurs parents afin de se consacrer à temps plein à cette mission essentielle.

Loin de leurs familles, chaque message ou coup de téléphone leur font chaud au cœur. "Mon mari et mes enfants sont une grande source d’encouragement et leur soutien moral m’aide à accomplir ma tâche. J’espère que l’épidémie se terminera rapidement afin que nous puissions rentrer chez nous et retrouver notre mari et nos enfants", souhaite Mme Hoà.
Duy Dông-Thu Hà/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.