13/09/2016 16:42
Selon les prévisions de l’Association de transformation et d’exportation des produits aquatiques du Vietnam (VASEP), dans les mois prochains, les exportations nationales de thon vers les États-Unis et l’ASEAN devraient continuer sur leur lancée.
>>Nouvelles perspectives pour le thon vietnamien
>>Promotion du commerce avec les pays d'Afrique et du Moyen-Orient
>>Les Italiens friands de thon vietnamien

Transformation de thon pour l'exportation.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Toujours selon la VASEP, entre janvier et juillet, ce produit du Vietnam a connu un chiffre d’affaires à l’export de 266 millions de dollars, en hausse légère de 0,9% en glissement annuel. Le thon frais et surgelé représente la majorité du total. Néanmoins, une nette hausse a été notée pour le thon transformé et en conserve.

Avec 111,6 millions de dollars (+0,5% en variation annuelle) depuis janvier, les États-Unis sont le plus grand débouché de ce produit vietnamien avec une hausse de 11% des importations de thon frais et surgelé, mais une baisse de 16% pour le thon transformé.

Les bénéfices en matière fiscale et douanière apportés par l’accord de partenariat trans-pacifique (TPP), dont le Vietnam et les États-Unis sont parties, constituent un facteur favorable pour les exportateurs vietnamiens.

La situation est identique pour l’UE, qui a augmenté de 19,3% ses importations de thon frais et surgelé du Vietnam, mais a reculé de 29,5% celles de thon transformé et en conserve. Au total, ces sept premiers mois, les exportations nationales de thon de toutes catégories vers l’UE se sont chiffrées à 55,8 millions de dollars, -8,2%.

Durant cette même période, les exportations nationales de thon vers l’ASEAN se portent bien avec plus de 25,5 millions de dollars de valeur, +24,9% en un an.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.