03/08/2020 18:04
Selon une étude universitaire, les exportations thaïlandaises devraient diminuer de 13,5% cette année, le pire résultat en une décennie, si un vaccin contre le COVID-19 n'est pas disponible cette année.
>>Les exportations de riz en 2020 devraient atteindre leur plus bas niveau en 20 ans
>>Les exportations thaïlandaises devraient se contracter de 10% en 2020

Les exportations nationales du Thaïlande au premier semestre ont atteint 114 milliards d'USD. Photo : Bangkok Post/CVN

Aat Pisanwanich, directeur du Centre d'études sur le commerce international de l'Université du commerce de Thaïlande, a déclaré qu'un vaccin contre le COVID-19 semblait être la seule réponse non seulement pour les perspectives économiques et commerciales de la Thaïlande, mais aussi pour le monde.

Selon lui, le pire des scénarios, c'est-à-dire pas de vaccin avant l'année prochaine, voit les exportations thaïlandaises se contracter de 13,5% à 213 milliards d'USD cette année, contre 246 milliards d'USD récupérés en 2019.

Un tel scénario a une probabilité de 40% de se produire, a déclaré M. Aat. La prévision est également basée sur une contraction économique mondiale de 5%, le baht s'échangeant à 31 pour un dollar américain, une deuxième et troisième vague de COVID-19, des prix du pétrole brut à 40 USD le baril, une contraction du PIB de 7,7%, et une guerre technologique entre les États-Unis et la Chine.

Les exportations thaïlandaises au second semestre devraient se contracter plus qu'au premier semestre, car la tendance de l'économie mondiale reste baissière, a-t-il déclaré, prévoyant une baisse de 19,8% sur un an.

Une économie mondiale tiède, l’absence d’un vaccin contre le COVID-19, la guerre technologique entre les États-Unis et la Chine, les fluctuations frénétiques des devises et le resserrement de la réglementation des droits de l'homme sont des facteurs, a déclaré M. Aat.

Parmi les autres facteurs de risque au second semestre qui auraient une incidence sur les exportations thaïlandaises, citons la faiblesse économique des partenaires commerciaux, la baisse de la demande d'importation, le bas prix du pétrole et des mesures de verrouillage efficaces.

Selon les données du ministère thaïlandais du Commerce, les exportations nationales au premier semestre ont atteint 114 milliards d'USD, soit une baisse de 7,1% en glissement annuel, tandis que les importations ont chuté de 12,6%, s’établissant à 104 milliards d'USD , d'où un excédent commercial de 10,7 milliards d'USD. M. Aat a déclaré que son université avait prévu une perte de 13,6 à 33,2 milliards d'USD de la valeur des exportations thaïlandaises en raison de la crise du COVID-19.

Les industries de l'automobile et des pièces détachées sont les secteurs les plus touchés, suivies des appareils électroniques, des granulés plastiques, des carburants et des produits chimiques. Cependant, la crise devrait offrir aux secteurs des aliments transformés, des boissons et des gants en caoutchouc des opportunités d'exportation prometteuses.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.