11/11/2018 20:10
Du 1er avril au 26 octobre 2018, le Myanmar a exporté pour 435,96 millions de dollars de riz et de brisures de riz, selon la Fédération de riz du Myanmar (MRF).
>>Le Myanmar renforce les exportations de riz
>>Le Myanmar veut attirer 140 milliards de dollars d’IDE d'ici à 2030

Un ouvrier dans un entrepôt de riz à Yangon, au Myanmar.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Du 1er avril au 26 octobre 2018, le Myanmar a expédié à l'étranger plus d'un million de tonnes de riz et près de 251.230 tonnes de brisures de riz.

Environ 53,4% de ces deux types de riz ont été exportés par les portes frontières, le reste par les voies maritimes.

Le Myanmar a engrangé plus de 1,11 milliard de dollars en exportant 2,89 millions de tonnes de riz et 620.696 tonnes de brisures de riz au cours de l'exercice financier 2017-2018.

La Chine est le principal marché d’exportation de riz du Myanmar, représentant environ 60%. La demande de riz du Myanmar vient également d’autres pays asiatiques, des pays membres de l’Union européenne et de certains pays africains.

Outre le riz, le Myanmar intensifie également l’exportation d’autres produits, notamment le pois, les produits aquatiques, les produits de textile et d’habillement, le bois et les meubles, le caoutchouc, ce qui contribue à réduire son déficit commercial.

Selon l'Asian Development Outlook 2018, publié par la Banque asiatique de développement (BAD), le Myanmar obtiendrait un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) de 6,6% pour 2018 et de 7% pour 2019.

Le taux d'inflation du Myanmar serait de 6,2% pour 2018 et de 6% pour 2019 respectivement. Pendant ce temps, le déficit de la balance courante représente 3% du PIB en 2018 et 4% en 2019.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).