31/08/2021 11:05
Malgré l’impact de la pandémie de COVID-19, les exportations vietnamiennes de produits agricoles, sylvicoles et aquacoles ont enregistré depuis le début de l’année, une croissance impressionnante. Le pays vise un chiffre d’affaires de 44 milliards d’USD grâce à l’exportation de ces produits en 2021.
>>Mesures pour accélérer l’exportation des produits agricoles
>>La valeur d’exportations du Vietnam en hausse de 21,5% en huit mois
>>Promouvoir le commerce des produits agricoles entre le Vietnam et la Russie

Récolte du café dans les hauts plateaux du Centre.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, au cours de sept premiers mois de 2021, les exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques ont atteint 28,6 milliards d’USD, soit une hausse de 26,7% en glissement annuel. Plusieurs filières ont connu une croissance remarquable, comme les produits phares (les légumes, les fruits, le manioc, le poivre et la noix de cajou) avec 15% (12,2 milliards d’USD), le bois et les produits en bois avec 54% (10,2 milliards d’USD) et les produits de la mer avec 12% (4,9 milliards d’USD).

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Phùng Duc Tiên, a expliqué que ces résultats étaient attribuables à la réorientation vers les débouchés autres que la Chine. Actuellement, les États-Unis sont les plus grands importateurs de produits agricoles vietnamiens avec un chiffre d’affaires de 8,2 milliards d’USD, représentant 29% des exportations de produits agricoles vietnamiens vers l’étranger au cours des sept premiers mois de 2021. La Chine se trouve derrière avec 5,5 milliards d’USD (19,2% de part du marché), puis le Japon la suit avec 1,9 milliard d’USD (7% de la part du marché).

Le président de l’Association des producteurs de bois de la province méridionale de Binh Duong, Diên Quang Hiêp, a fait savoir que les États-Unis étaient leurs plus grands importateurs, représentant 65% des exportations des membres de l’association (+81% en glissement annuel).

D’après le secrétaire général de l’Association vietnamienne de fruits et de légumes, Dang Phuc Nguyên, malgré la pandémie de COVID-19, les exportations de fruits et de légumes étaient toujours en progression, atteignant une valeur de 2 milliards d’USD au cours des sept premiers mois de 2021 (+17,4 %). Ainsi, on s’attend à un rétablissement fort d’ici à la fin de l’année, car les exportations de cette catégorie de produits pourraient atteindre entre 3,6 et 4 milliards d’USD.

Les difficultés et les mesures permettant de les surmonter

Chaîne de transformation des calmars de la compagnie Nam Hà Tinh.
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Le chef du Département de la transformation et du développement des débouchés pour les produits agricoles (du ministère de l’Agriculture et du Développement agricole), Nguyên Quôc Toan, a prévu que la pandémie continuera d’affecter les activités de transport et de circulation des marchandises et que la production et la transformation des produits agricoles destinés à l’exportation seront les filières les plus touchées.

Truong Thi Lê Khanh, membre du conseil d’administration de la société Van Duc, un exportateur des aliments siégeant dans la province de Tiên Giang, a indiqué : "En raison du confinement, nous avons dû augmenter les dépenses pour maintenir nos activités de production selon le principe de +trois sur place+ (les ouvriers mangent, dorment et travaillent sur leurs lieux de travail). De plus, les coûts de transport de marchandises vers les États-Unis et l’Europe ont doublé et même triplé et continuent d’augmenter".

Dang Phuc Nguyên a constaté qu’il faudrait améliorer la qualité des fruits et des légumes réservés à l’exportation pour répondre aux exigences des marchés d’exportation.

Pour atteindre l’objectif d’exporter pour une valeur de 44 milliards d’USD des produits agricoles en 2021, le vice-ministre Phùng Duc Tiên a fait savoir que le ministère de l’Agriculture et du Développement rural multipliera les mesures visant à aider les entreprises à trouver de nouveaux débouchés, à lever les barrières commerciales et à profiter des accords de libre-échange en vigueur.

Le Département de la plantation élabore un projet visant à améliorer la réalisation des engagements de l’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (accord SPS) pour que les entreprises et les coopératives aient une base qui leur permettra de garantir la qualité de leurs exportations.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.