04/06/2019 18:39
Les exportations nationales de fruits et légumes sont estimées à 424 millions de dollars en mai et à 1,83 milliard de dollars au cours des cinq premiers mois, soit une hausse de 10,3% en glissement annuel.
>>Opportunités et défis pour les exportations agricoles en 2019
>>Les exportations nationales de fruits et légumes ont le vent en poupe

Les litchis sont un des fruits vietnamiens largement exportés à l'étranger.
Photo: Trong Dat/VNA/CVN

Selon le Département de transformation et de développement du marché des produits agricoles (AgroTrade) du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, la Chine a été le plus gros importateur de fruits et légumes vietnamiens pendant les quatre premiers mois de l’année, représentant plus de 74,26% du total des exportations. Sont venus ensuite les États-Unis (3,16%), la République de Corée (3,03%) et le Japon (2,53%).

Les exportations sur certains marchés ont connu une forte hausse, notamment l’Australie (39,9%), les Pays-Bas (29,22%), la République de Corée (25,53%) et la France (24,8%).

Les importations nationales de ces produits en mai ont atteint 228 millions de dollars, portant leur montant total au cours des cinq derniers mois à 878 millions de dollars, +46% sur un an.

En avril dernier, la Chine a officiellement autorisé l’importation de mangoustans vietnamiens. Il s'agit du 9e type de fruit que la Chine a autorisé à importer sur son marché, les autres étant pitaya, litchi, pastèque, longane, banane, mangue, jacquier et ramboutan.

Selon les prévisions, cette année, la Chine importerait pour plus de 10 milliards de dollars de fruits. Lors des quatre premiers mois, les importations chinoises de fruits et légumes se sont élevées à 3,1 milliards de dollars, soit une augmentation de 26% en variation annuelle. C'était le mangoustan qui a connu la plus forte croissance, de 600%. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).