30/01/2019 10:33
En 2018, les exportations nationales de crevettes n'ont pas été aussi bonnes que prévu, affichant une baisse de 7,8% par rapport à 2017, pour atteindre seulement 3,55 milliards de dollars.
>>Bond des exportations des produits aquatiques en onze mois
>>Crevettes: le Canada, un marché d’exportation potentiel du Vietnam

Le secteur des crevettes du Vietnam jouit de nombreuses opportunités de développement. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Selon le dernier rapport de l'Association des exportateurs et transformateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), les exportations de crevettes vietnamiennes en 2018 n'ont pas atteint l'objectif fixé. Elles n’ont augmenté qu’en janvier et mars.

La demande dans les grands marchés comme les États-Unis et le Canada a diminué en raison des tempêtes de neige. Les stocks au Japon, en Corée du Sud et dans l'UE étaient également élevés. Les prix intérieurs de la crevette au cours du 2e trimestre 2018, parfois inférieurs de 20 à 30%, ont également eu un impact sur l'offre et la demande du marché et sur la valeur des exportations.

En outre, fin 2018, les cours mondiaux ont chuté à leur plus bas niveau. L'approvisionnement en provenance des grands pays producteurs comme l'Inde, la Thaïlande et l'Indonésie et les stocks aux États-Unis ont freiné les exportations nationales de crevettes.

En 2018, les exportations ont diminué dans les quatre principaux marchés à l’export du pays, la baisse la plus forte concernant la Chine avec -28% sur un an, puis le Japon, -9,2%, l’Union européenne (UE) et les États-Unis respectivement -2,8% et -3,3%.

Les exportations vers la Corée du Sud et le Canada ont légèrement augmenté, respectivement de 1% et 3,5% par rapport à 2017. Avec 23,6% du total, l'UE reste le plus grand marché à l’export des crevettes du Vietnam.

L'accord de libre-échange Vietnam - UE (EVFTA) devrait entrer en vigueur en 2019. Selon la VASEP, il devrait permettre à la filière nationale de réaliser une percée dans les 28 pays européens.

De plus, en 2019, les États-Unis sont également identifiés comme le principal marché en croissance de la crevette vietnamienne. La filière nationale a planifié de minimiser l'impact des taxes antidumping ainsi que des  pression en provenance d’Inde sur les prix en augmentant progressivement l’exportation de produits à plus forte valeur ajoutée qui ne sont pas soumis à des droits antidumping sur le marché américain.

L'Accord global et progressiste de partenariat transpacifique (CPTPP), récemment entré en vigueur, contribuera également à l’élimination de nombreuses lignes tarifaires liées aux produits aquatiques, stimulant ainsi les exportations nationales de crevettes.

Fort de ces avantages, le Vietnam s’est fixé pour objectif d’exporter pour plus de 4 milliards de dollars en 2019.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.