02/08/2020 15:09
Alors que les exportations de produits aquatiques se sont fortement réduites à cause de la crise du nouveau coronavirus, les crevettes ont quand même enregistré une bonne croissance ces sept derniers mois.
>>Élaborer la marque pour la crevette vietnamienne
>>Les exportations nationales de crevettes pourraient retrouver des couleurs au 2e semestre
>>Exportations de crevettes au Japon: le Vietnam toujours leader

Selon les prévisions, d’ici fin 2020, il est probable que les exportations de crevettes atteindront environ 3,8 milliards de dollars.

Un modèle de culture de crevettes utilisant de nouvelles technologies dans la province de Bà Ria - Vung Tàu (Sud). Photo : Hoàng Nhi/VNA/CVN

Croissance dans une situation difficile

Selon le Département général des produits aquatiques (ministère de l’Agriculture et du Développement rural), de janvier à fin juillet, les exportations nationales de crevettes ont enregistré une croissance de 12,1% pour s’établir à 2 milliards de dollars. C’est un chiffre impressionnant dans le contexte de bouleversement de la chaîne d’approvisionnement mondiale à cause de la pandémie.

Parlant des raisons pour lesquelles la filière crevetticole s’est bien développée alors que d’autres produits aquatiques, en particulier poissons tra (pangasius), ont chuté, Truong Dinh Hoe, secrétaire général de la VASEP, a indiqué que les pays exportateurs de crevettes (en concurrence avec le Vietnam) tels que Indonésie, Thaïlande, Équateur et Inde étaient également touchés par le COVID-19, limitant les activités de pêche et d’exportation, tandis que le Vietnam contrôle bien l’épidémie depuis le début de l’année.

Trân Van Linh, président du conseil d’administration de Thuân Phuoc Seafood and Trading Joint Stock Company, a déclaré que ces 6 derniers mois, Thuân Phuoc avait exporté 3.000 tonnes de crevettes et produits à base de crevette (+8%), pour plus de 31 millions de dollars (+6%). Les marchés principaux sont toujours les États-Unis et l’UE. "Les produits transformés s’écoulent actuellement très bien et les produits à base de crevettes sont des atouts de Thuân Phuoc. Notre entreprise n’est donc pas affectée par la maladie", a déclaré Trân Van Linh.

Phùng Duc Tiên, vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural (2e à gauche), a travaillé le 29 juillet avec le Comité populaire de la province de Bac Liêu (sud) à propos de l'exportation des crevettes. 
Photo : Nhu Binh/VNA/CVN

De nombreuses solutions pour maintenir les exportations

Malgré des perspectives positives, M. Dinh Hoe a déclaré que les exportations d’ici la fin de l’année dépendraient encore entièrement de l’évolution de l’épidémie de COVID-19. Les pays européens et les États-Unis n’ont pas encore montré de signes de contrôle de celle-ci, alors qu’il s’agit des deux principaux marchés pour les produits aquatiques du Vietnam. Cependant, la VASEP prévoit toujours que les exportations de crevettes atteindraient probablement 3,8 milliards de dollars.

La filière doit continuer d’améliorer sa compétitivité pour maintenir le marché. Selon Hô Quôc Luc, ancien président de la VASEP, président du conseil d’administration de FIMEX Vietnam, pour ce faire, il faut se concentrer sur le contrôle de la qualité des crevettes d’élevage, investir dans les systèmes d’irrigation des bassins de crevetticulture pour améliorer le taux de réussite des éleveurs. Cela permettra d’augmenter la compétitivité de la crevette vietnamienne sur le marché mondial.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.