12/03/2018 17:20
Selon les Douanes du Vietnam, de janvier à fin février, le Vietnam a exporté aux États-Unis 124.600 tonnes d’acier pour 104,24 millions de dollars, soit le double tant en volume qu’en valeur qu'à la même période de 2017. Il occupe actuellement le 12e rang parmi les 20 exportateurs d’acier sur le marché américain.

>>Commerce de l’acier et de l’aluminium : le Vietnam réagit aux restrictions américaines
>>Trump impose des taxes sur l'acier et l'aluminium
 

De janvier à fin février, le Vietnam a exporté aux États-Unis 124.600 tonnes d’acier pour 104,24 millions de dollars. Photo : Hông Nhung/VNA/CVN


Le président Donald Trump a récemment décidé d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium. Il a signé des documents instaurant des droits de douane de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium.

Selon les spécialistes de la société boursière Rông Viêt (VDSC), cette décision ne produira pas de grands effets négatifs sur le Vietnam car les 
États-Unis ne sont pas un grand débouché pour les grands producteurs d’acier vietnamiens. Les groupes Hoa Sen (HSG) et Nam Kim (NKG), deux entreprises vietnamiennes pionnières en termes d’exportation d’acier aux États-Unis depuis 2016, ne vendent pas plus de 5% de leur production sur ce marché. Plusieurs entreprises indiquent que les ventes aux États-Unis n’ont actuellement pour objet que de prospecter ce marché et de contribuer à l’augmentation de la consommation.

En effet, la décision du président américain vise essentiellement les produits en provenance de Chine. Six producteurs américains ont porté plainte au Département du commerce, affirmant que l’acier chinois est exporté au Vietnam avant d’être réexporté aux 
États-Unis pour bénéficier de privilèges douaniers.

Pour assurer des produits 100% vietnamiens

Dans un document adressé au Département américain du Commerce, l’Association d’acier du Vietnam a indiqué que le Vietnam avait importé des matières premières de Chine, faute d’usine de production d’acier laminé à chaud. Cependant, à partir de cette année, le Vietnam commencera à pouvoir produire suffisamment d’acier laminé à chaud au service de la fabrication d’autres produits, ce qui permettra d’assurer des produits 100% vietnamiens.

Par ailleurs, les entreprises vietnamiennes ont investi des centaines de millions de dollars dans la modernisation de leurs technologies pour produire de l’acier laminé à froid et de la tôle galvanisée qui peuvent satisfaire aux normes exigeantes des 
États-Unis et du Japon.

En outre, les 
États-Unis ne sont pas un marché cible des exportateurs vietnamiens de tôle galvanisée. De janvier à fin novembre 2017, le Vietnam a exporté aux États-Unis 470.000 tonnes d’acier, soit 11% du total des exportations nationales de ce métal, alors que l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) représentait 59% avec 2,4 millions de tonnes. Ainsi, à court terme, la décision du président américain Donald Trump ne produira pas de grands effets sur les exportateurs vietnamiens.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

De nombreuses activités attrayantes à la 1re Semaine culturelle et touristique de Ly Son La 1re Semaine culturelle et touristique de Ly Son se tiendra du 29 juin au 3 juillet, avec diverses activités culturelles, sportives et touristiques.