08/10/2018 21:31
Selon l'Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques (VASEP), les exportations de produits aquatiques en septembre ont atteint 847 millions de dollars, portant le montant total en neuf mois à 6,42 milliards de dollars, soit une hausse respective de près de 8% et de 6,4% en glissement annuel.
>>Belles perspectives pour les exportations nationales de crevettes
>>Les exportations du thon du Vietnam vers l’Asie et le Proche-Orient en forte hausse
>>Le respect des critères de travail, clé de l’aquaculture durable

Transformation de crevettes pour l'exportation. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Il s’agit d’une croissance significative dans le contexte d’une baisse régulière des exportations de crevettes vietnamiennes ces derniers mois et du "carton jaune" adressé par la Commission européenne à la filière de la pêche du Vietnam.

Porte ouverte au marché américain

Les exportateurs vietnamiens bénéficient  de plus d’opportunités sur le marché américain, une série d'obstacles ayant été progressivement supprimée.

Récemment, le Département américain du commerce (DOC) a annoncé les résultats finaux de son 12e examen administratif de l’ordonnance de droit antidumping (POR 12) sur des crevettes et les résultats préliminaires de son POR 14 sur les pangasius en provenance du Vietnam avec une taxe appliquée à l’échelle nationale beaucoup moins élevée qu'auparavant.

Ces résultats permettent au secteur aquatique du Vietnam d’améliorer la compétitivité de ses produits et promouvoir ses exportations vers les États-Unis. Par ailleurs, en raison de l'augmentation de la demande du marché mondial et de la réduction du rendement en élevage de crevettes en Inde et en Thaïlande, le prix mondial des crevettes et du pangasius augmentera.

En même temps, le Food Safety and Inspection Service (FSIS) du Département américain de l’agriculture a proposé de modifier le règlement sur l’inspection des siluriformes afin d’inscrire le Vietnam sur la liste des pays éligibles à exporter des siluriformes et produits dérivés aux États-Unis. Le registre fédéral des États-Unis a publié le 19 septembre un projet sur la reconnaissance du système d’inspection des siluriformes du Vietnam.

"La reconnaissance des États-Unis contribuera à la promotion de l’image de pangasius vietnamien sur d’autres marchés d’exportation" a déclaré Truong Dinh Hoe, secrétaire général de la VASEP.

Les exportations des produits aquatiques continueraient d'augmenter dans les derniers mois de l'année. Photo: VNA/CVN

Opportunités d'accroître les exportations 

La VASEP a prévu un chiffre d’affaires à l’exportation d’environ 2,5 milliards de dollars au quatrième trimestre et de 8,9 milliards à neuf milliards pour toute l’année 2018, une hausse de 7% sur un an.

Les exportations de pangasisus connaîtront une forte croissance annuelle de 22% pour atteindre 2,1 milliards de dollars.

Les expéditions de crevettes ne pourraient que maintenir un chiffre d’affaires équivalent à celles de 2017 avec près de 3,8 milliards, expliquant l’échec de l’objectif de 10 milliards de dollars d’exportation en 2018.

D’autres produits comme le thon, les calmars, les poulpes… devraient connaître une croissance de 8% cette année avec un chiffre d’affaires unitaire d’environ 650 millions de dollars.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.