18/02/2021 12:12
>>L'ONU réclame un "plan mondial de vaccination"
>>Origines de la pandémie : Washington et des experts de l'OMS font pression sur Pékin


Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré mercredi 17 février que les États-Unis avaient l'intention de remplir leurs obligations en versant plus de 200 millions d'USD à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'ici la fin du mois. "Il s'agit d'une étape clé pour remplir nos obligations financières en tant que membre de l'OMS", a déclaré M. Blinken lors d'une séance d'information virtuelle du Conseil de sécurité de l'ONU sur le COVID-19. "Cela reflète notre engagement renouvelé à garantir que l'OMS dispose du soutien dont elle a besoin pour mener la réponse mondiale à la pandémie, même si nous travaillons à la réformer pour l'avenir", a-t-il ajouté. Accusant l'OMS de mal gérer la pandémie, la précédente administration américaine, de Donald Trump, a annoncé l'année dernière le retrait des États-Unis de l'organisation et a réaffecté son financement de l'OMS en direction d'autres organes de l'ONU, ce qui a suscité des critiques au niveau national et international. Le président Joe Biden, dès son premier jour en fonction, a annulé la décision de son prédécesseur de retirer les États-Unis de l'OMS.


APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre