13/04/2019 16:15
L'administration Trump a dévoilé vendredi 12 avril ses plans pour accélérer l'installation de réseaux 5G, y compris la promesse de milliards de dollars pour donner aux régions rurales les plus isolées accès à des communications mobiles ultra-rapides.
>>Samsung lance le premier smartphone 5G au monde
>>Samsung déplie son smartphone et dévoile un modèle 5G
>>Merkel appelle à développer le réseau 5G

Le président Trump et le président de la FCC, Ajit Pai, s'expriment sur le développement rapide de la 5G aux États-Unis, le 12 avril à la Maison Blanche.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le nouveau réseau 5G améliorera la vie des Américains de bien des manières", a promis le patron de l'agence fédérale de régulation des communications (FCC), Ajit Pai, à la Maison Blanche.

La FCC a annoncé des enchères pour ces nouveaux réseaux et a promis un fonds de 20,4 milliards de dollars pour équiper, dans la décennie, en réseaux ultra-rapides les zones rurales qui, en raison de l'immensité du territoire des États-Unis, ont un accès réduit ou inexistant à l'internet.

"De l'agriculture de précision à des réseaux de transports intelligents en passant par la télémédecine et bien d'autres choses, nous voulons que les Américains soient les premiers à profiter de cette nouvelle révolution numérique, tout en protégeant nos innovateurs et nos citoyens. Et nous ne voulons pas que les Américains de la campagne restent sur le carreau", a ajouté M. Pai.

Début avril, la République de Corée a frappé un grand coup sur le marché mondial des télécoms, soulignant son avance dans cette nouvelle technologie mobile notamment face à ses deux voisins, la Chine et le Japon, en annonçant la couverture totale du pays en 5G.

En guerre contre Huawei

Aux États-Unis, cette nouvelle technologie est déjà accessible dans certains centres urbains et les annonces de vendredi 12 avril confirment que Washington compte bien sur le privé pour déveloper les réseaux. Les interrogations sur les risques posés en termes de sécurité nationale avaient laissé penser que le gouvernement pourrait donner la préférence à des réseaux nationalisés.

L'administration Trump, épaulée par quelques alliés, est partie en guerre contre le groupe chinois Huawei, l'équipementier le plus avancé en la matière, parce qu'elle craint qu'il n'ouvre la porte à l'espionnage voire au contrôle des réseaux par Pékin.

La FCC travaille à une règlementation qui permettrait de bannir les équipements du groupe chinois des États-Unis.

Le nouveau fonds annoncé vendredi 12 avril pourrait servir à aider les réseaux mobiles dans les zones rurales à s'équiper sans faire appel à Huawei. 

Donald Trump a affirmé que la 5G était une priorité pour son administration. "Les entreprises américaines doivent être leader mondial dans la technologie mobile", a-t-il dit. "Les réseaux 5G doivent être sécurisés. Ils doivent être solides. Ils doivent être protégés de l'ennemi parce que nous avons des ennemis", a lancé le président.

Il n'était pas clair vendredi 12 avril si le fonds promis aux ruraux était abondé d'argent frais ou s'il regroupait l'argent venu de programmes antérieurs.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.