03/07/2019 21:21
Les États-Unis ont versé plus de 98 millions de dollars à la République démocratique du Congo (RDC) en réponse à la flambée de la maladie à virus Ebola depuis ses débuts en août 2018, a annoncé mardi 2 juillet l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

>>Épidémie d'Ebola: l'OMS ne déclare pas l'alerte sanitaire mondiale
>>L'OMS envoie en Ouganda 3.500 doses de vaccins contre le virus Ébola

Des professionnels de la santé dans un centre de lutte contre Ebola en mars à Butembo, dans l'Est de la République démocratique du Congo.
Photo: AFP/VNA/CVN


Le mois dernier, Mark Green, administrateur de l’USAID, a visité des zones infectées par le virus Ebola en RDC afin d’observer le programme et les efforts d’intervention et a rencontré de courageux dirigeants communautaires locaux et membres du personnel de santé et de partenaires répondant à la flambée, rappelle l’agence dans un communiqué.

À la suite du dialogue de l’administrateur avec les dirigeants communautaires et à la demande d’une transparence accrue, l’USAID propose désormais des mises à jour régulières sur le financement et les domaines essentiels de soutien à l’intervention, ajoute la même source.

Grâce à ce financement, l’USAID fournit une assistance vitale, dont des activités de prévention et de contrôle de l’infection, des formations pour les agents de soins de santé, des interventions pour la participation communautaire, la promotion d’enterrements dignes répondant aux normes de sécurité et une aide alimentaire pour les personnes et les communautés affectées par le virus Ebola.

Cette aide renforce également les mesures de préparation dans la ville de Goma pour les communautés risquant d’être infectées par le virus Ebola. Au 1er juillet, les responsables de la santé signalaient au moins 2.338 cas confirmés et probables, dont au minimum 1.571 décès liés à la maladie dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri. Cette flambée d’Ebola est la seconde plus importante épidémie de la maladie enregistrée, éclipsée seulement par la flambée de 2014 en Afrique de l’Ouest qui avait tué plus de 11.000 personnes.

Cette flambée présente des défis uniques, y compris l’insécurité, et la difficulté à faire accepter l’intervention par les communautés, relève le communiqué, soulignant qu’une réponse robuste et unifiée du gouvernement de la RDC, des Nations unies, des autres pays de la région des Grands lacs, des États-Unis et de la communauté internationale en partenariat avec les communautés locales doit se produire et est cruciale pour enrayer la propagation de la maladie.

En septembre 2018, l’USAID avait déployé en RDC une équipe d’intervention en cas de catastrophe, constituée d’experts en matière de catastrophe et d santé de l’USAID et du Centre de contrôle des maladies (CDC) des États-Unis afin de coordonner la réponse du gouvernement américain à la flambée.

Selon l’USAID, les États-Unis sont le plus important donateur bilatéral en réponse à Ebola en RDC. "Tandis que nous continuons à intensifier notre assistance face à la flambée, nous encourageons vivement la contribution d’autres donateurs afin de répondre aux besoins des personnes affectées par cette flambée et de la contrôler dès que possible", conclut le communiqué.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Vietjet lance la ligne aérienne Nha Trang - Busan La Compagnie aérienne Vietjet a officiellement lancé sa dernière liaison internationale reliant Nha Trang, la ville balnéaire prisée du Centre du Vietnam, à Busan, la célèbre ville portuaire de la République de Corée.