09/06/2020 16:54
La plus longue expansion économique de l'histoire des États-Unis a brutalement pris fin en février. Et la première économie du monde est alors entrée en récession, conséquence de la pandémie de COVID-19, a annoncé lundi 8 juin un comité faisant référence.
>>New York amorce le déconfinement, la pandémie "s'aggrave" dans le monde
>>Pandémie toujours active en Amérique latine, réouverture des industries à New York

Un terminal désert de l'aéroport national Ronald Reagan dans le district d'Arlington en Virginie, le 22 mai. Photo : AFP/VNA/CVN

"Le pic de l'activité économique mensuelle s'est produit dans l'économie américaine en février 2020", estime le Comité de datation des cycles économiques du Bureau national de recherche économique. "Cette apogée marque la fin de l'expansion qui a commencé en juin 2009 et le début d'une récession", ajoute-t-il.

La croissance aura ainsi duré 128 mois, soit près de 11 ans. Etant donné la brutalité du choc économique, cet organisme indépendant a même revu sa définition. Traditionnellement, une récession implique une baisse du Produit intérieur brut (PIB) pendant au moins deux trimestres consécutifs. Mais, le comité "a conclu que la magnitude sans précédent du déclin de l'emploi et de la production ainsi que son étendue dans l'ensemble de l'économie, méritent de présenter cet épisode comme une récession, même si elle devait s'avérer plus courte que les contractions précédentes".

La pandémie, qui s'est propagée aux États-Unis en début d'année, a fait presque 110.000 morts à ce jour, selon des chiffres officiels. Elle a mis à genou la première économie du monde. 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Thanh Hoa, une destination post-COVID sûre Après la distanciation sociale en raison de la pandémie de COVID-19, la province de Thanh Hoa a rouvert ses sites touristiques.