24/08/2021 15:33
Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré lundi 23 aout que les États-Unis ont engagé une discussion avec les talibans sur une base quotidienne alors qu'approche le 31 août, date limite de la fin de l'évacuation en cours de l'Afghanistan.
>>La mobilisation d'avions civils par l'armée américaine, un dispositif ancien peu utilisé
>>Face au retrait d'Afghanistan, Biden tente de reprendre la main sur la communication

Des Afghans à bord d'un avion de l'US Air Force, le 19 août à l'aéroport de Kaboul.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le président américain Joe Biden a laissé ouverte lundi 23 août la possibilité de prolonger l'évacuation en cours au-delà du 31 août, la date qu'il avait précédemment fixée pour mettre fin à la mission militaire américaine en Afghanistan.

Le porte-parole des talibans, Suhail Shaheen, a cependant précisé dans une interview avec Sky News qu'une telle prolongation serait inacceptable.

Lors d'un point de presse tenu à la Maison Blanche, M. Sullivan a informé les journalistes qurre les États-Unis ont consulté les alliés et les talibans sur les questions d'évacuation.

"Nous engageons des entretiens sur une base quotidienne avec les talibans par le canal politique comme par celui de sécurité", a-t-il répondu lorsqu'il a été interrogé sur les pourparlers avec les talibans concernant un éventuel report de la date butoir. "Je ne vais pas entrer dans les détails de ces discussions ici pour en protéger la teneur, qui couvre un large éventail de questions".

M. Sullivan a ajouté que les États-Unis consultaient les talibans "sur tous les aspects de ce qui se passe à Kaboul en ce moment" et poursuivraient ces dialogues.

Le porte-parole du département d'État, Ned Price, a indiqué plus tard dans la journée que les États-Unis avaient discuté de la question de l'aéroport de Kaboul avec les talibans.

"Il y a en fait un accord entre tous ces acteurs, bien sûr entre les Etats-Unis et nos partenaires et alliés, mais aussi avec les talibans, selon lequel tous nos intérêts seraient servis par un aéroport en opération", a-t-il confié aux journalistes lors d'un point de presse quotidien.

Selon des médias, le Premier ministre britannique Boris Johnson aurait l'intention de profiter du sommet virtuel du G7 qui se tiendra mardi 24 août pour exhorter M. Biden à prolonger l'échéance de l'évacuation. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a également estimé que des délais supplémentaires seraient nécessaires pour parachever l'évacuation.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Hanoï se prépare à la relance du tourisme Cinq mois depuis l'éclosion de la 4e vague du COVID-19, la situation épidémique à Hanoï et à de nombreuses villes et provinces s'est améliorée considérablement.