16/08/2017 14:51
Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a déclaré mardi 15 août que les États-Unis restaient ouverts à un dialogue avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC).
>>Kim Jong-Un met sur pause le projet de tirs vers Guam
>>Donald Trump monte au créneau pour défendre Guam face à la RPDC
>>RPDC : Xi Jinping exhorte Trump à éviter d'exacerber les tensions

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson s'exprime lors d'une conférence de presse, le 15 août à Washington.
Photo : EPA/VNA/CVN

"Nous continuons à être intéressés par des moyens de parvenir à un dialogue, mais ça dépendra de lui", a déclaré le secrétaire d'État américain Rex Tillerson lors d'une conférence de presse, faisant allusion à Kim Jong-un, dirigeant suprême de RPDC.

Ces derniers jours, les tensions sont restées élevées dans la péninsule de Corée entre les États-Unis et la RPDC.

Celle-ci a notamment annoncé que ses plans pour attaquer l'île de Guam avec des missiles à moyenne portée seraient prêts d'ici la mi-août, et que leur application dépendrait de la décision du leader suprême Kim Jong-un.

Cette annonce a été faite en réponse aux avertissements inhabituellement fermes du président américain Donald Trump, qui a déclaré la semaine dernière que la RPDC "ferait mieux de ne plus menacer les États-Unis", qui pourraient riposter "par le feu et la furie, dans des proportions que le monde n'a jamais connues".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).