06/02/2017 21:01
En 2016, les exportations vietnamiennes de marchandises de toutes catégories vers les États-Unis se sont établies à 38,5 milliards de dollars, pour une croissance de 15% par rapport à 2015.
>>Les ALE permettent à augmenter des exportations en 2017
>>Révision à la baisse de la croissance des exportations pour 2017
>>Les États-Unis, premier client pour les produits de vannerie du Vietnam

Avec ce bon résultat, la première économie du monde reste le plus grand marché d'exportation du Vietnam. 

Quant aux importations nationales en provenance de ce même pays, elles se sont chiffrées à 8,7 milliards de dollars, +11,7% en un an. Ainsi, le commerce bilatéral est-il bénéficiaire de près de 30 milliards de dollars pour le Vietnam. 

Le textile-habillement tient le haut du pavé parmi les produits du Vietnam les plus exportés vers les États-Unis.
Photo : Quôc Viêt/VNA/CVN

En 2016, les produits du Vietnam les plus exportés vers ce marché ont été, pour l’essentiel, textile-habillement, chaussures, téléphones et accessoires, ordinateurs, produits électroniques et pièces détachées, bois et meubles en bois, sacs, valises et parapluies… 

Le textile-habillement tient le haut du pavé avec 11,5 milliards de dollars, en hausse de 4,5% en un an. À noter que les États-Unis sont aussi le plus grand importateur de ces produits du Vietnam, en représentant 48% du total. 

En particulier, avec 4,3 milliards de dollars, ce pays est devenu le 1er importateur de téléphones et accessoires du Vietnam, détrônant les Emirats arabes unis. Avec 569 millions de dollars, +328%, ce sont l’acier et le fer qui ont connu la croissance la plus élevée.
 
CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.