13/03/2018 16:42
Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a décidé lundi 12 mars de renoncer à de nouvelles règles durcissant les conditions s'appliquant au bétail et à la volaille bio, préparées sous l'administration Obama, au grand dam de la principale organisation du secteur.

 

La croissance continue du secteur bio aux États-Unis et à l'étranger montre que les consommateurs font confiance à l'approche actuelle.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'USDA a dans un communiqué estimé que ce texte, dévoilé en janvier 2017, "dépassait le pouvoir réglementaire du ministère" et que les coûts impliqués par les changements proposés pouvaient décourager les producteurs et les consommateurs. Cette nouvelle réglementation précisait entre autres les surfaces minimales à réserver aux volailles dans les élevages bio ou la façon de traiter les animaux au moment de l'abattage.

"L'importante réglementation s'imposant déjà au bétail et à la volaille bio est efficace", a justifié dans le communiqué le sous-secrétaire d'État du ministère en charge du dossier, Greg Ibach. "La croissance continue du secteur bio aux États-Unis et à l'étranger montre que les consommateurs font confiance à l'approche actuelle, qui prend à la fois en compte les attentes des consommateurs et les besoins des producteurs et transformateurs", a-t-il ajouté.

L'Association du commerce bio (Organic Trade Association), la principale fédération professionnelle du secteur aux États-Unis, a "sévèrement condamné" cette décision et regretté que le ministère "ait rejeté de façon irresponsable une réglementation examinée minutieusement et soutenue massivement par l'industrie du bio et les consommateurs".

L'organisation, qui avait déjà porté plainte contre l'USDA pour sa réticence à mettre en œuvre cette nouvelle réglementation, prévoit de poursuivre son action devant les tribunaux.

APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.